Cette fin de saison de Ligue 2 s’annonce passionnante. Si Dijon et Nancy semblent pendre la route de la Ligue 1, la troisième place est encore à prendre. Seulement séparés de deux points, Metz, Lens, Le Havre, le Red Star et Clermont vont se livrer une bataille sans merci. L’équipe auvergnate bénéficie notamment d’une ligne d’attaque de feu avec le meilleur artilleur de Ligue 2 Famara Diedhiou (21 buts) et Gaëtan Laborde. Débarqué cet hiver sous forme de prêt depuis Bordeaux, ce dernier apporte un véritable vent d’air frais aux troupes de Corinne Diacre.

Buteur à 7 reprises en 14 rencontres, il a su pallier la panne de Diedhiou, muet durant 11 rencontres consécutives. Une belle récompense pour ce jeune attaquant de 21 ans, qui glane un temps de précieux après avoir fait quelques apparitions avec les Girondins durant la première partie de saison. Interrogé par nos soins, le natif de Mont-de-Marsan ne regrette pas son choix, loin de là. « Corinne Diacre m’a appelé. Elle a su me convaincre pour venir à Clermont. J’ai été séduit par son discours et son projet dans une équipe jeune qui joue au ballon. Dès qu’il y a eu l’accord de Willy Sagnol, j’ai pu signer. Je ne m’attendais pas forcément à cette réussite même si j’ai progressé ces six premiers mois. J’avais de bonnes sensations aux entraînements. Et puis, quand on a la confiance d’un coach, des coéquipiers et du public, ça se voit sur le pré. Je suis très content. »

La Ligue 2 pour rebondir

Un pari osé pour lui, car déjà prêté la saison passée à Brest où l’expérience n’avait pas été concluante (26 apparitions dont 15 titularisations pour deux buts) à cause de blessures et de choix techniques. « Je n’ai pas appréhendé ce retour en Ligue 2, car j’ai senti que j’avais progressé, que j’avais passé des caps. J’ai mûri dans mon jeu et dans ma tête. Le fait d’avoir le coach au téléphone m’a rassuré et m’a donné totalement confiance. Je suis un jeune joueur qui a besoin de cette confiance pour jouer au meilleur niveau. Il y a toujours un risque mais à 21 ans, je veux juste progresser. Je sentais qu’à Clermont je pouvais le faire car la compétition me manquait. La CFA, ça ne devenait plus assez intéressant pour moi. »

Un véritable choix payant car Clermont va jouer la montée contre toute attente. 7e de Ligue 2 avec 54 points, le club bénéficie d’un calendrier de fin de saison plutôt favorable avec des matches face à Tours, Laval, Brest et Sochaux, quatre équipes situées entre la 9e et la 15e place. « C’est très excitant. On nous attendait peut-être pas là à ce moment-là de la saison mais on va gagner des matches. On y croit à fond. La victoire de ce week-end (2-1 contre Valenciennes grâce à un but de Boulaya à la 90e) a fait du bien suite à la défaite la semaine dernière sur Dijon (2-3), On a bien réagi, on se rend compte que nous ne sommes pas si loin que ça donc on va tout faire pour y arriver. »

Son avenir en suspens

Avec ces belles performances sur les terrains, les convoitises seront sans doute nombreuses en fin de saison. Prêté depuis trois ans par les Girondins, Gaëtan Laborde y possède encore un an de contrat. S’il ne veut s’avancer sur son avenir, il n’écarte aucune option et place la balle dans le camp de son club formateur. « Il me reste un an de contrat. Je ne sais pas s’ils voudront me prolonger ou pas. Il va falloir qu’ils montrent aussi s’ils veulent me garder ou pas. Mon statut a un peu changé avec cette saison. Si je sens que c’est bloqué, j’irai voir ailleurs ou alors je saisirai cette belle opportunité. Je ne ferme la porte à rien. Je reste concentré sur ma fin de saison. Je veux faire gonfler mes statistiques, faire gagner l’équipe et pourquoi l’aider à monter. Je ne me fixe pas d’objectif. On verra ce qu’il se passe. » Nul doute que les propositions ne manqueront pas, mais d’abord la fin de saison en Ligue 2 et une éventuelle montée sont au programme.