L’Angleterre est encore sous le choc de l’affaire Kepa Arrizabalaga. Certains y ont vu un défi à l’autorité de Maurizio Sarri quand d’autres ont critiqué le gardien pour son comportement inadéquat vis-à-vis du groupe. L’entraîneur italien a tenu à vite dédramatiser l’événement en conférence de presse après la défaite en finale de Carabao Cup face à Manchester City (0-0, 4-3 t.a.b.). L’affaire n’était pas close pour autant. Dans la nuit de lundi à mardi, le club a publié un communiqué dans lequel il sanctionnait le portier d’une amende d’une semaine.

On ignore en revanche si Kepa sera sanctionné sportivement par son coach. Maurizio Sarri était donc attendu avec beaucoup d’impatience durant cette conférence de presse d’avant Chelsea-Tottenham. Cette rencontre pourrait d’ailleurs sceller le sort du coach italien à en croire le London Evening Standard. Certains joueurs pensent que l’ancien du Napoli ne devrait pas se remettre d’une nouvelle défaite face à un concurrent direct aux places qualificatives pour la Ligue des Champions.

Sarri pourrait ne pas faire jouer Kepa face à Tottenham

Sarri a évidemment été questionné d’entrée sur l’affaire Kepa. « J’ai parlé à Kepa, j’ai parlé à tout le monde. Il s’est excusé auprès du personnel technique, mais ce n’était pas suffisant. Il a exprimé ses excuses aux joueurs et au club. Nous ne voulons pas le tuer. Je pense qu’il est en forme, il n’a récupéré qu’hier, mais je pense que oui (il pourrait jouer face à Tottenham). Ce sera la décision du groupe, de tous les joueurs. C’était vraiment une situation très inhabituelle et les joueurs ont été très choqués. Il était impossible de réagir dans l’instant », a déclaré l’entraîneur préférant défendre le comportement de ses protégés, restés étonnamment passifs lors de la scène entre lui et Kepa.

Il assure qu’un joueur comme Azpilicueta, capitaine lors de cette finale, a pris la parole dans le vestiaire puis a parlé à Kepa. Il a ensuite expliqué son choix de changer de gardien. « Je ne voulais pas d’un gardien avec une crampe pour les tirs au but. Caballero connaît très bien les joueurs de Manchester City (il y a évolué pendant trois saisons entre 2014 et 2017, ndlr). Je pensais que c’était mieux avec un gardien de but en condition pour aller aux tirs au but » a envoyé Sarri avant d’en dire plus sur la possibilité d’aligner le gardien demain aux Spurs. « Je dois envoyer un message à mon groupe, que Kepa soit sur le terrain ou non. Je dois décider ce qui est le mieux pour mon groupe. Il a commis une erreur, il y a des conséquences. Si c’est pour jouer, il doit être prêt, s’il est sur le banc, il doit aussi être prêt. » Kepa n’est donc pas encore tiré d’affaire.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10