> > Chelsea - Man Utd : les notes du match

Chelsea - Man Utd : les notes du match

Publié le : - Dernière modification :

Par :

C'est ce qui s'appelle un match haut en couleurs ! Des buts, du suspense, des actions de classe, des cartons rouges et un arbitre au centre de bien des polémiques... Ce Chelsea - Manchester United valait assurément le détour.

  • A+
  • A-
Van Persie a brillé
Van Persie a brillé
©Maxppp

Chelsea - Manchester United, voilà un match qui a tout pour séduire les amoureux de ballon rond, opposant deux des favoris dans la course au titre. Et d’entrée de jeu, ce sont les Red Devils qui font la différence. Servi par Rooney, Van Persie frappe. Le tir du Néerlandais rebondit sur la transversale et atterrit sur David Luiz (3e csc) qui ne peut faire autrement que de marquer dans son propre but. 1-0 pour les Mancuniens, stupeur sur Stamford Bridge. Sir Alex Ferguson et les siens sont en mission commando, et ne tardent pas à doubler la mise. Lancé côté droit, Valencia prend son temps et adresse un centre tendu, puissant, et tout simplement parfait pour Van Persie (13e), qui du droit trouve la faille. 2-0, le break est fait.

Assommés, les Blues tentent de répliquer sur coups de pied arrêtés, un exercice qui permet à David Luiz (24e) de faire briller un De Gea auteur d’un arrêt pas vraiment académique, avant que Hazard (25e) ne voit le cadre se dérober après avoir dribblé trois défenseurs. Les Londoniens poussent tant que possible, mais Cahill (36e) tombe une nouvelle fois sur le portier espagnol, décidément impeccable. C’est ensuite à Torres (42e) de s’illustrer sur un centre de Mata, mais le coup de tête d’El Niño est une nouvelle fois repoussé par un De Gea inspiré. Mais à force de dominer, Chelsea finit par marquer. Suite à un bon coup franc obtenu par Hazard, Mata (44e) décoche un coup franc magistral qui termine sa course au fond des filets. 2-1, le suspense est relancé.

Et il faut encore un De Gea peu académique mais décisif pour stopper une nouvelle tentative de Mata (45e). Au retour des vestiaires, les Blues poursuivent sur leur lancée. Suite à un contrôle délicieux de Mata, le ballon circule bien et finit par arriver sur la tête de Ramires (53e), qui permet à son équipe d’égaliser. Les Red Devils procèdent par contre et, sur l’un d’entre eux, Young file seul au but et contraint Ivanovic (63e) à commettre la faute, écopant d’un carton rouge. Quelques minutes plus tard, c’est Torres (69e) qui est lui aussi exclu, l’arbitre lui adressant un deuxième jaune pour simulation. Une décision sévère qui ne manquera pas de faire couler beaucoup d’encre. En double supériorité numérique, Manchester United s’en donne à cœur joie. Et si Van Persie trouve les gants de Cech, un Hernandez (75e) légèrement hors-jeu marque et redonne l’avantage aux siens. Score final 2-3, Manchester United s’impose à Chelsea et revient à un petit point des Blues au classement.

L’homme du match : Robin Van Persie (7) : arrivé cet été du côté de Manchester United en provenance d’Arsenal, l’international néerlandais n’a pas mis bien longtemps à se fondre au sein du collectif des Red Devils. La machine à marquer est déjà bien rodée dans sa nouvelle équipe, et Chelsea en a fait les frais. C’est tout d’abord lui qui contraint David Luiz à marquer contre son camp, sa frappe trouvant le poteau. C’est ensuite lui qui double la mise du droit. Enfin, il est également à l’origine du troisième but, puisque c’est son tir contré par Cech qui arrive sur Rafael, qui adresse une passe décisive à Chicharito. Bref, impliqué sur les trois réalisations de United, RVP a brillé.

Chelsea :

- Cech (5) : capitaine des Blues en l’absence de John Terry, suspendu, le portier tchèque a vécu un dimanche des plus agités. Trompé dès la 3e minute de jeu par David Luiz, l’ancien Rennais
a ensuite été abandonné par sa défense sur la frappe victorieuse de Van Persie (13e). Présent dans les airs, Petr Cech se fait crucifier par Chicharito après avoir sauvé quelques secondes plus tôt son équipe sur une frappe de Van Persie (75e).

- Ivanovic (3,5) : malgré quelques montées intéressantes en première mi-temps, le latéral droit serbe a eu beaucoup de mal à contenir les assauts d’Evra et Young, qui ont réussi à plusieurs reprises
à combiner dans son dos. Pris d’ailleurs de vitesse par l’international anglais à la 63e, Ivanovic a commis l’irréparable, déséquilibrant son adversaire et laissant ses coéquipiers à dix durant plus de trente minutes. Un match à oublier pour le latéral droit de Chelsea.

- Cahill (4,5) : de retour dans le onze de départ de Di Matteo en raison de la suspension de John Terry, Gary Cahill n’est pas exempt de tout reproche sur le but de Van Persie, qu’il a laissé étrangement seul à l’heure de battre Petr Cech. Fébrile défensivement, Cahill n’a pas forcément marqué des points cet après-midi.

- David Luiz (4) : le défenseur central brésilien a commencé la rencontre de la plus mauvaise des manières en trompant son propre gardien suite à une frappe de Van Persie renvoyée par le poteau (3e).
Toujours aussi volontaire offensivement, David Luiz a sombré défensivement et n’a pas été à la hauteur dans son duel avec le Néerlandais.

- Cole (3) : en fin de contrat avec le club londonien en juin 2013, le latéral gauche anglais a perdu tous ses duels face à Valencia, qui a joué avec lui toute l’après-midi. C’est d’ailleurs de son couloir gauche que sont venus les deux premiers buts mancuniens. Un match très pauvre de l’international anglais de 31 ans.

- Ramires (6) : malgré quelques imprécisions à la relance, Ramires a une nouvelle fois fait parler sa générosité en tentant d’apporter le surnombre offensivement. À la réception d’un bon centre d’Oscar, il permet à son équipe de revenir dans le match grâce à un coup de tête imparable (53e). Moins présent défensivement, le Brésilien n’a pas à rougir de sa prestation.

- Mikel (4,5) : le placement de Rooney lui a posé beaucoup de problèmes. La sentinelle nigériane n’a pas été impériale au milieu de terrain, malgré quelques récupérations de balles intéressantes. Beaucoup de déchets à la relance, comme souvent...

- Mata (7) : incontestablement le meilleur joueur de Chelsea ce dimanche. Alors que son équipe prenait l’eau, c’est lui qui a sonné la révolte et qui est venu chercher des ballons plus bas pour tenter de construire le jeu. Techniquement au-dessus du lot, le champion du monde ibérique a inscrit son septième but de la saison (toutes compétitions confondues) avec Chelsea juste avant la pause d’un sublime coup-franc enroulé à l’entrée de la surface. C’est aussi de son superbe contrôle porte-manteau en bout de course qu’est née l’action du deuxième but de Chelsea. Remplacé par Ryan Bertrand à la 72e.

- Oscar (5,5) : peu en verve en première mi-temps, le meneur de jeu brésilien a augmenté son niveau de jeu en deuxième période.
Passeur décisif sur le but de Ramires, l’ancien pensionnaire du Sport Club Internacional a dû céder sa place à César Azpilicueta à la 66e minute de jeu, suite à l’expulsion d’Ivanovic.

- Hazard (6,5) : timide en début de match, le Belge est à l’origine du coup-franc qui amène la réduction du score de Mata, après un gros duel gagné face à Rooney (44e). Révolté au retour des vestiaires, Hazard a fait bien des misères à la défense mancunienne, sans se montrer pour autant décisif. Remplacé par Sturridge (82e).

- Torres (4) : titularisé en pointe de l’attaque des Blues, El Niño a souvent décroché sur le côté droit en début de match. Rarement dangereux, l’Espagnol n’est à créditer que d’une seule occasion, un coup de tête parfaitement claqué par De Gea suite à un caviar de Mata (42e). Expulsé ensuite sévèrement par Mark Clattenburg pour un deuxième jaune synonyme de rouge suite à une simulation peu évidente (69e).

Manchester United :

- De Gea (7) : alors oui, le dernier rempart espagnol a encaissé deux buts. Mais difficile de lui reprocher quoi que ce soit, lui qui a multiplié les arrêts. Alors certes, ses interventions ne sont pas très académiques, mais ce que l’on demande à un gardien c’est d’être efficace, et assurément il l’a été.

- Rafael (6) : le latéral droit a connu un match aux deux visages. Sur le plan défensif tout d’abord, l’arrière a eu du boulot, devant composer avec des ailiers performants côté Chelsea. Mais le Brésilien s’est bien battu, et a également été en évidence offensivement, à l’origine du deuxième but mancunien, et passeur décisif sur le troisième.

- Ferdinand (5) : le Papy mancunien fait de la résistance. S’il n’a pas été transcendant, loin de là, le défenseur anglais a assuré l’essentiel, ne faisant pas d’erreurs majeures. C’est bien là le plus important.

- Evans (6) : s’il n’est pas le plus célèbre des défenseurs de Manchester United, l’Irlandais a prouvé qu’il avait sa place dans cet effectif. Bien placé, le joueur a fait parler ses qualités de lecture du jeu pour intervenir proprement et sobrement. Efficacité remarquable.

- Evra (5) : prestation correcte de la part de l’international tricolore. Comme Rafael, le Français a eu du travail dans son couloir, Mata ou Hazard se montrant intenables. Pour autant, l’ancien de l’AS Monaco n’a pas démérité et s’est bien battu.

- Carrick (6) : c’est ce qui s’appelle se battre comme un beau diable. Le récupérateur de United a couru de tous les côtés, tentant de colmater les brèches et d’aider ses coéquipiers, à l’image d’un Cleverley peu inspiré dans ce secteur de jeu. Quelques erreurs de relance par manque de lucidité.

- Cleverley (5) : auteur d’une bonne entame de match, l’espoir de United s’est peu à peu éteint dans cette partie. Les Blues de Chelsea prenant le dessus dans le jeu au fil des minutes, le milieu de terrain a passé le plus clair de son temps à courir après le cuir, ayant du mal à aider Carrick à la récupération. Plus à son avantage tout de même dans la construction. Remplacé par Hernandez (64e) qui a inscrit le but de la victoire pour United.

- Valencia (6,5) : à l’image d’un Dirk Kuyt des grandes heures, disposer d’un Valencia dans son équipe est une bénédiction pour tous les entraîneurs. Coéquipier modèle par excellence, l’ailier droit a défendu sans relâche, et a aussi et surtout brillé offensivement, adressant notamment une passe décisive pour Van Persie.

- Young (5) : pas vraiment en vue sur le plan offensif, l’ailier mancunien s’est avant tout attelé à bien défendre, bloquant son couloir. Mais c’est bien lui qui est à l’origine d’un des grands tournants de ce match, faisant exclure Ivanovic peu après l’heure de jeu. La suite, on la connait.

- Rooney (7) : alors oui, Rooney n’a pas marqué, et n’a pas adressé de passe décisive non plus. Mais le football ne se résume pas qu’à des chiffres, et l’impact du numéro 10 de United a été colossal. Rares sont les joueurs de sa trempe à se sacrifier de la sorte, et l’attaquant a défendu comme il sait si bien le faire, allant très bas chercher les ballons et aider ses camarades. Remplacé par Giggs (73e).

- Van Persie (7) : voir ci-dessus.

Fiches joueurs
Robin van PersieR. van Persie12 Matches5 Buts
Fiches clubs
ChelseaChelseaENG
Manchester UnitedManchester UnitedENG
© Foot Mercato 2004-2014 - Nous sommes le 24/11/2014, il est 17H09 et vous consultez la page : Chelsea - Man Utd : les notes du match