Double fracture tibia-péroné, voilà la blessure dont serait victime Hatem Ben Arfa. Violemment taclé dès la troisième minute de jeu du match opposant Manchester City à Newcastle, le Frenchie devrait donc être tenu éloigné des terrains pour au moins six mois. Auteur de cette intervention pour le moins rugueuse à l’égard de l’international tricolore, Nigel De Jong est aujourd’hui dans l’œil du cyclone. Il faut dire que l’international néerlandais n’en est pas à son galop d’essai. Rappelez-vous, lors de la finale de la Coupe du monde, c’est bien lui qui avait littéralement agressé Xabi Alonso, le frappant en plein torse.

Et si la Premier League est réputée pour son jeu engagé, le joueur de Manchester City fait malgré tout l’unanimité contre lui. Dans les colonnes du Sun, le manager de Newcastle Chris Hughton s’en prend ouvertement à celui qui a agressé HBA : « J’ai le sentiment que cette intervention n’avait pas lieu d’être. C’est une terrible nouvelle. Quand on voit un joueur si jeune et si talentueux être blessé comme c’est le cas là, bien évidemment que ça touche tout le monde dans le vestiaire ». S’il est logique de voir le coach des Magpies prendre la défense de son poulain, force est de constater que les critiques à l’égard de De Jong proviennent même de son propre camp.

Interrogé par Algemeen Dagblad, le sélectionneur hollandais Bert van Marwijk a tenu à recadrer son protégé : « J’ai vu ça à la télé. C’était un tacle violent et inutile. Je ne pense pas qu’il l’ait fait exprès, mais son tacle est beaucoup trop violent. C’est dommage, parce qu’il n’a pas besoin d’intervenir de la sorte. Le plus étrange, c’est que l’arbitre ne lui donne même pas de carton. Il faut croire que les règles ne sont pas les mêmes là-bas. Le fait que Nigel soit toujours à la limite sans raison apparente me pose vraiment problème. Je vais lui en parler dans les prochains jours ». D’ailleurs, Van Marwijk l’a exclu à titre temporaire de la sélection nationale suite à son terrible geste.

Devant faire face à une vague de critiques sans précédent, Nigel De Jong peut toujours se consoler en voyant son club faire front. Entraîneur-adjoint des Skyblues, Brian Kidd prend la défense de son poulain, dans les colonnes du Daily Mirror : « Tout le monde sait que Nigel est quelqu’un d’honnête. C’est tellement triste de voir des choses comme ça, nous espérons que ce ne soit pas trop grave. Il n’y avait aucune mauvaise intention dans l’intervention de Nigel. Ce n’est pas le genre de Nigel. Il est aussi comme ça à l’entraînement, il n’y a pas de roublardise chez lui ». Pas sûr que cela suffise à enjoliver la réputation de Nigel De Jong.