> > La galère continue pour deux internationaux français d’Angleterre…

La galère continue pour deux internationaux français d’Angleterre…

Publié le :

Par :

Dans la lumière à l'époque du grand Monaco, Sébastien Squillaci et Gaël Givet traversent tous deux des moments compliqués en clubs dix ans plus tard. Une lente descente aux enfers pour deux joueurs aux parcours similaires...

  • A+
  • A-
L'expérience en Angleterre de Gäel Givet tourne au cauchemar
L'expérience en Angleterre de Gäel Givet tourne au cauchemar
©Maxppp

Squillaci-Givet, c’était le duo magique de la défense de l’AS Monaco. Formée en 2002, la charnière centrale du club de la Principauté a traversé toutes les étapes ensemble. Les moments de joie d’abord. En 2003, il y a eu la victoire de la Coupe de la Ligue et la place de vice-champions de France. Les défenseurs français étaient également présents lors de la formidable épopée de l’ASM, finaliste de la Champions League en 2004 face au FC Porto de Mourinho. Les deux compères ont surtout connu simultanément le bonheur de la première cape en Équipe de France. C’était le 18 août 2004 face à la Bosnie-Herzégovine. Squillaci avait débuté avant de passer le témoin à Givet à la mi-temps. Une ascension fulgurante pour la doublette monégasque.

Des Olympiques à la galère en Premier League...

2006 demeure une année charnière dans la carrière des deux Français. Givet a connu le bonheur de figurer parmi les 23 Bleus finalistes du Mondial 2006. Son compère lui était absent de la liste de Domenech. Pour continuer à progresser, les deux défenseurs ont poursuivi leur carrière dans des clubs français de standing. Squillaci a été le premier à quitter le Rocher. À l’été 206, le joueur formé à Toulon rejoint l’OL. Titulaire, il y remporte des titres et retrouve même l’Équipe de France. Gaël Givet l’imite un an plus tard et signe pour quatre saisons à l’OM. Mais il peine à s’y imposer et n’entre pas dans les plans de Gerets. Son aventure phocéenne tourne au cauchemar.

À quelques mois d’intervalle, les anciens Monégasques ont fait le grand saut en Premier League. Givet rejoint les Blackburn Rovers sous la forme d’un prêt en 2009. Pour lui, c’est un second souffle dans une carrière qui patine. Il est définitivement transféré pour quatre millions en septembre 2009. Après quatre saisons et 115 matches en élite, Givet évolue cette année en Championship, deuxième division anglaise. Après un crochet par le FC Séville en 2008, Squillaci lui a poursuivi son évolution en signant un contrat de trois ans en faveur d’Arsenal en 2010. Titulaire lors de sa première saison chez les Gunners, l’ancien Lyonnais est depuis tombé aux oubliettes. Lors des deux dernières saisons, il a disputé sept matches au total dont un seul en 2012-2013. Pour les deux anciens internationaux tricolores, l’aventure outre-Manche a tourné au vinaigre.

Un retour en France avorté

Quel avenir pour Sébastien Squillaci et Gaël Givet ? Pour se relancer et retrouver du temps de jeu, un retour en Ligue 1 a été clairement évoqué lors du mercato d’hiver. Indésirable à Londres, Squillaci dont le contrat expire en juin prochain n’a pas caché son envie de regagner le Sud de la France. « Bien évidemment, revenir en PACA - dans ma région natale - est quelque chose qui m’intéresse. Marseille, Nice, Monaco, Ajaccio ou Bastia sont des clubs qui me parlent. J’ai 32 ans. Il me reste encore deux ou trois belles saisons à faire. Sur la Côte d’Azur ou ailleurs. Je choisirai en fonction des opportunités qui se présenteront ». Evian a fait le maximum pour enrôler les deux anciens rocs défensifs lors du marché hivernal. Des démarches qui n’ont pas abouti. La trentaine à peine entamée et disposant d’un statut d’agent libre, Squillaci (32 ans) et Givet (31 ans) ont encore quelques années de football devant eux. Il y a quelque temps on parlait d’un retour sur le Rocher. Ce serait une belle façon de boucler la boucle...

Fiches joueurs
Sébastien SquillaciS. Squillaci11 Matches0 Buts
Gaël GivetGaël Givet1 Matches0 Buts
© Foot Mercato 2004-2014 - Nous sommes le 24/10/2014, il est 17H25 et vous consultez la page : La galère continue pour deux internationaux français d’Angleterre…