Bruno N’Gotty, Youri Djorkaeff (2000/01), Jay-Jay Okocha, Ivan Campo, Bernard Mendy (2002/03), Ibrahim Ba, Mario Jardel (2003/04), Vincent Candela, El-Hadji Diouf (2004/05), Hidetoshi Nakata (2005/06), Nicolas Anelka (2006/07), Johan Elmander (2007/08), Ivan Klasnic (2009/10)... Au début des années 2000, Bolton était réputé pour accueillir des anciens de Ligue 1 et des stars internationales du ballon rond, jouant souvent les poils à gratter en Premier League. Depuis, les Wanderers sont rentrés dans le rang, descendant en Championship en 2012 et même en League One en 2016. Revenus depuis en Championship, ils restent néanmoins dans une situation critique.

Le Times dépeint la triste actualité de l’écurie anglaise, que le propriétaire Ken Anderson souhaite vendre. Vingt-troisièmes sur vingt-quatre au classement, les hommes de Phil Parkinson viennent de gagner contre Milwall (2-1) mais restaient sur trois défaites de rang en championnat. Avec quatre points sur le premier non relégable, le maintien est mal engagé, et ce, même s’il reste encore dix matches à disputer. Mais les mauvais résultats sportifs ne sont que la partie émergée de l’iceberg. Le très sérieux quotidien britannique raconte que le centre d’entraînement du club a été purement et simplement fermé.

Les dettes s’accumulent

Les joueurs et le staff ont été informés lundi qu’ils ne pouvaient pas se rendre sur les terrains de la Eddie Davis Academy, parce qu’il n’y avait ni nourriture ni électricité. Le générateur du club, qui fonctionne au diesel, est hors service, la direction ayant été dans l’incapacité de régler les dernières factures. Idem pour les salaires. Sammy Ameobi et ses partenaires n’ont pas été payés le mois dernier. En décembre déjà, face aux difficultés économiques, Bolton avait dû solliciter un prêt de la part de la PFA (Player Football Association), l’équivalent de l’UNFP (Union National des Footballeurs Professionnels), pour honorer les salaires du mois.

Les supporters, inquiets, pourraient créer une cagnotte pour aider les joueurs ou les membres du staff dans l’urgence. Une goutte d’eau dans un océan de problèmes... Selon le Times, Bolton a également contracté des dettes auprès des services de police de la ville qui lui fournissent des officiers pour organiser la sécurité lors des jours de match aux abords du stade... La tenue du match contre Milwall ce samedi (victoire 2-0) a même été fortement compromise d’après Sky Sports. Quant aux autorités fiscales, elles avaient accordé un certain délai aux patrons du club. Un délai qui arrive à expiration dans quelques jours. Le 20 mars, la direction se présentera devant le tribunal pour empêcher une liquidation judiciaire. Il est loin le temps où les stars brillaient sur la pelouse du Reebok Stadium...

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10