En un an, la vie de Youri Tielemans a changé du tout au tout. Fin octobre 2018, le Belge a vécu des moments difficiles avec l’AS Monaco, club qu’il avait rejoint lors de l’été 2017 pour 25 M€. À l’époque, on se disait d’ailleurs que le club de la Principauté avait réalisé un énorme coup puisque l’ancien joueur d’Anderlecht était considéré comme un grand espoir et que les meilleurs clubs étaient à ses trousses. Mais finalement, Tielemans n’est pas parvenu à montrer ce qu’il avait dans le ventre sur le Rocher. Du moins, cela a été fait de manière trop irrégulière. Après une première saison mitigée (1 but en 35 matches toutes compétitions confondues), le Diable Rouge a rempilé pour une nouvelle saison. Mais comme l’ASM, Tielemans, qui estimait avoir fait de "bons matches et d’autres mauvais ;" n’est pas arrivé à relever la tête, que ce soit avec Leonardo Jardim puis Thierry Henry. Mais le retour de Leonardo Jardim sur le banc le 25 janvier 2019, avec lequel les relations s’étaient refroidies, a scellé son sort.

Le bonheur était dans le prêt

Ainsi, le Belge a été prêté à Leicester. Interrogé par la presse locale, il avait expliqué son départ de Monaco. « Il y a eu un changement d’entraîneur et ils ont voulu modifier l’équipe. Ils m’ont dit qu’ils voulaient changer des choses pour sauver le club de la relégation et ils m’ont dit que j’étais un joueur qu’ils voulaient remplacer, que le meilleur pour moi était de trouver une nouvelle expérience ailleurs. Cela m’a convenu et Leicester était intéressé ». Rapidement, le joueur qui était en prêt n’était pas contre poursuivre l’aventure en Angleterre. « Il y a eu beaucoup de négatif, à Monaco. En plus des changements d’entraîneurs, il y avait les mauvais résultats et toutes les blessures. Dans cette atmosphère, c’était difficile de performer. Être prêté à Leicester était la meilleure chose qui puisse m’arriver. (...) Je reste un joueur de l’AS Monaco. Je ne vais définitivement pas dire autre chose (sourire). Je serai de retour cet été et on verra. Je suis ouvert à tout. Pour Monaco, comme pour Leicester ou une autre équipe ».

Mais c’est finalement à Leicester qu’il a décidé de continuer à écrire son histoire. Apparu treize fois sous le maillot des Foxes en championnat anglais , le footballeur âgé de 22 ans a trouvé le chemin des filets à trois reprises. Ce qui a convaincu l’écurie anglaise de mettre la main au porte-monnaie. Ainsi, le 8 juillet dernier, Youri Tielemans est officiellement devenu un joueur de Leicester. Un club qui a payé les 45 millions d’euros demandés par l’ASM, qui s’en est donc tiré pas mal avec un élément dont le passage reste globalement très moyen. Malgré cela, Leicester ne doit pas regretter une seule seconde d’avoir autant misé sur le Diable Rouge. Le joueur sous contrat jusqu’en 2023 réalise un très bon début de saison 2019-2020. Titulaire en puissance, il est l’un des éléments essentiels de la formation chapeautée par Brendan Rodgers. En 12 matches toutes compétitions confondues, dont 10 en Premier League, il a marqué 4 buts (dont 3 en championnat) et délivré deux assists.

Tielemans retrouve le sourire chez les Foxes

Lors de l’écrasante victoire à Southampton vendredi soir (9-0), il a été précieux pour les siens et n’a cessé de se montrer actif, profitant des espaces et apportant sa qualité de passe et sa bonne vision de jeu. Tielemans, qui a donc joué juste, a terminé la rencontre avec un but (17e) et une passe décisive pour Ayoze Pérez. Une prestation XXL de la part du Belge qui s’éclate en Premier League. Un championnat taillé sur mesure pour lui comme il l’a avoué récemment à la RTBF. « C’est clair que jouer chaque semaine en Premier League vous permet d’acquérir de l’intensité et du volume. De là à dire que je suis devenu un patron ? Je ne sais pas, mais j’ai toujours eu confiance en moi, et je ne me cache jamais sur un terrain. Je communique beaucoup, car c’est capital en football, et je guiderai toujours les autres. Je sais que je suis un bon joueur, mais je ne dirai jamais de moi-même que je suis un crack. Je bosse pour aller plus haut, mais les commentaires, je les laisse au monde extérieur ».

Justement, les commentaires à son égard sont plutôt élogieux. Dans l’émission Match of the Day, Phil Neville avait lâché après la rencontre face à Burnley (19 octobre) où Tielemans avait été buteur : « Leicester a payé 40 millions de livres pour acquérir ses services. En réalité, c’est presque du vol ». Une façon humoristique de dire que le Belge est une excellente affaire pour les Foxes, actuellement troisièmes de Premier League après dix journées de championnat (20 points, 6 victoires, 2 nuls et 2 défaites). Que ce soit sur le terrain avec Leicester City ou en dehors, puisqu’il est devenu père d’une petite-fille il y a quelques jours, l’international belge voit la vit en rose actuellement. Convoqué par Roberto Martinez lors des derniers rassemblements de l’équipe nationale, le joueur né en 97 espère être aussi épanoui en sélection, lui qui vise une participation à l’Euro 2020. En attendant, il doit continuer sur sa lancée en club, lui qui pourrait jouer de nouveau demain face à Burton Albion en League Cup.