« Gabriel doit être patient, je sais que quand il joue il donne absolument tout ce qu’il a, comme il l’a fait en Ukraine. Pas seulement pour le but, mais pour sa façon de se battre et son futur dans ce club s’annonce incroyable ». La semaine dernière en conférence de presse, Pep Guardiola ne tarissait pas d’éloge sur Gabriel Jesus (22 ans). Conscient que son attaquant brésilien bénéficie d’un temps de jeu réduit, le manager espagnol a sûrement souhaité adresser un message à l’intéressé, histoire qu’il reste concerné... Car la situation sportive du buteur brésilien cette saison demeure complexe. Abonné au banc de touche, l’international auriverde se sait barré par l’inoxydable Sergio Agüero et ses statistiques hallucinantes (8 buts en 6 matchs de Premier League depuis le début de saison). C’est ici que tout se complique pour le natif de São Paulo. Car en l’état actuel des choses, son statut de remplaçant ne peut clairement pas prêter à débat.

Gabriel Jesus doit donc se contenter des miettes laissées par Agüero. Conséquence directe, l’attaquant brésilien possède un temps de jeu famélique depuis le début de saison (3 matchs en Premier League pour un but marqué, et un match en Ligue des champions pour un but marqué). Un contexte délicat qui commence à irriter sérieusement le principal protagoniste. Dans une interview accordée à la chaîne de télévision brésilienne Esporte Interativo, le joueur de Manchester City ne cache pas ses revendications du moment. « J’en ai fini avec la phase "je dois attendre ma chance". Je suis ici depuis plus de trois ans, c’est ma quatrième saison et je veux jouer plus. Bien sûr, c’est très dur d’être en concurrence avec Agüero, la plus grande légende du club, même si c’est bien pour l’équipe. Il joue bien mais moi aussi. Je comprends les décisions de Pep et je respecte Sergio pour son histoire ici et ce qu’il fait actuellement », lâche dans un premier temps Jesus.

Gabriel Jesus ne cache pas sa frustration

Avant de se montrer plus tranchant dans son discours et exprimer toute la frustration ressentie depuis plusieurs semaines. « Les gens disent que je suis un remplaçant de façon négative, mais ils oublient que je ne suis pas sur le banc à cause de mauvaises performances. C’est parce qu’Agüero a été superbe. J’ai appris non pas à attendre, mais à comprendre cette situation. Personnellement, la saison dernière a été très difficile. Je n’ai pas eu la chance de jouer beaucoup de matches, ni de matches importants. Je me souviens du match de Tottenham à domicile (en quarts de finale) en Ligue des champions. J’étais très frustré de ne pas jouer et, bien sûr de l’élimination de City. Ça fait mal de ne pas avoir l’occasion de jouer dans des matches importants, alors j’ai été déçu à la fin de la saison dernière. Je pense que c’est normal et je n’ai jamais été peu professionnel à ce sujet. J’étais très énervé mais j’ai bien compris », clame ainsi le numéro 9 des Citizens.

Une situation figée vouée à remettre en cause l’avenir de Gabriel Jesus à Manchester City ? L’intéressé explique que ses vacances lui ont permis de prendre du recul sur ce contexte si particulier. Sous contrat jusqu’en juin 2023 avec le champion d’Angleterre, le buteur brésilien ne songe pas à s’envoler vers d’autres cieux pour l’instant. « J’ai gardé un bon état esprit et j’ai terminé la saison en disputant une finale (FA Cup) et en marquant deux fois. Pendant mes vacances, j’ai pu voir l’avenir et me projeter différemment sur cette saison. J’ai joué six matches (toutes compétitions confondues) jusqu’à présent, j’ai bien joué et marqué des buts. C’est mon objectif, je ne veux pas voler la place de quiconque dans l’équipe première. Les choses se passent naturellement ». Reste à savoir si ce discours tiendra toujours dans les prochaines semaines...