La Premier League a réussi un joli coup. Depuis cet été, la ville de Manchester est en ébullition. Habituée à vivre au rythme de la rivalité entre Manchester City et Manchester United, la cité du nord-ouest de l’Angleterre a le privilège de voir ses deux clubs rivaux être dirigés par deux des plus grands ennemis de la planète football : Pep Guardiola et José Mourinho. Un duel qui rappellera aux nostalgiques les confrontations animées en Liga lorsque les deux hommes entraînaient le FC Barcelone et le Real Madrid. Mais cette saison sera-t-elle finalement celle de l’apaisement entre les deux coaches ?

Alors que José Mourinho n’a pas tardé à refaire parler de lui sur la scène médiatique après les trois défaites de rang des Red Devils (contre City, Feyenoord et Watford), le Portugais a reçu un soutien surprenant : celui de Guardiola. Pas vraiment enclin à jouer les pompiers de service lorsque le Special One se retrouve dans l’œil du cyclone, l’entraîneur espagnol a demandé de la patience pour son homologue.

« J’ai entendu un tas de choses qui ne sont pas vraies sur ce qui se passe actuellement. Ce n’est pas juste ce que vivent certains de mes collègues qui ne gagnent pas. Il n’y a eu que cinq matches de Premier League. Je sais ce qu’il va m’arriver à moi, au club et à mes joueurs si nous ne gagnons pas. C’est impossible de remporter tous ses matches, c’est impossible d’avoir tout le temps un rendement maximal », a-t-il indiqué dans des propos relayés par AS. Mourinho appréciera. Pas sûr en revanche que Yaya Touré reçoive le même genre de compliment...