Il y a quelques jours, Mino Raiola avant lancé les hostilités. L’agent controversé de Paul Pogba et Zlatan Ibrahimovic notamment, était revenu sur le traitement infligé par Guardiola au géant suédois pendant son passage au FC Barcelone en utilisant des termes pour le moins violents. « C’est un lâche, un chien. En tant qu’entraîneur, il est fantastique, mais en tant que personne, c’est un zéro absolu, un chien, un lâche. C’est comme un prêtre. Fais ce que je dis, ne fais pas ce que je fais. Si Manchester City gagne la Ligue des Champions, on dira "oh quel entraîneur c’est", mais je détesterai ça », avait ainsi commenté Raiola.

Une intervention médiatique qui a provoqué le courroux du technicien de Manchester City. Présent en conférence de presse ce vendredi, ce dernier a ouvert les hostilités quand on lui a demandé si José Mourinho était toujours son grand rival. « J’ai de nombreux rivaux... Surtout des agents. Je peux vous donner une liste énorme de mes rivaux, croyez-moi, » explique tout d’abord l’ancien entraîneur du Barça. Conscients que le sujet abordé demeure brûlant, les journalistes présents dans la salle de presse demandent si Mino Raiola faisait partie de cette fameuse liste.

Guardiola a refusé Pogba et Mkhitaryan en janvier

« Je ne comprends pas pourquoi je suis si... Je suis d’accord avec lui, je ne suis pas un... Enfin, les gens découvrent mes secrets. Je suis un méchant. Je suis un lâche. Je ne comprends pas pourquoi je suis un si mauvais gars. Je ne parle jamais avec lui, peut-être qu’Ibra lui a raconté des choses sur moi. Mais venant d’un gars qui m’a proposé il y a deux mois de recruter Paul Pogba et Mkhitaryan pour jouer dans notre équipe... » Une véritable bombe qui a interloqué l’assistance. Visiblement excédé par les propos de Raiola à son encontre, Pep Guardiola poursuit son argumentaire et fustige clairement l’attitude de son rival.

« Pourquoi m’offre-t-il Pogba et Mkhitaryan ? Pourquoi cela l’intéressait tant qu’ils jouent avec nous ? Il doit protéger ses joueurs et il doit savoir qu’il ne peut pas proposer des joueurs à un type comme moi, un chien. Et comparer un chien est mauvais. Ce n’est pas bon. Il doit respecter les chiens, » enchaîne le coach de City. Dans une séquence rocambolesque, l’entraîneur ibérique se confie aussi sur sa réaction quand on lui a proposé d’enrôler Paul Pogba en janvier dernier. « Pogba est un joueur incroyable. J’ai dit non. Nous n’avons pas assez d’argent pour l’acheter. Mais je suis surpris qu’on me propose Pogba parce que je suis un chien, » achève Pep Guardiola. Avant de quitter la conférence de presse, Pep assène le coup de grâce. Il ne recrutera plus un joueur qui appartient à l’écurie Raiola. Pas sûr qu’avec une telle sortie, la hache de guerre entre les deux hommes soit enterrée de sitôt...