Manchester United pensait avoir flairé le bon coup. Quelques heures à peine après avoir appris qu’ils affronteraient le Paris Saint-Germain en huitième de finale de Ligue des Champions, les Red Devils avaient décidé de virer José Mourinho. Inquiets face à la pauvreté de jeu proposé par l’équipe du Special One, les dirigeants mancuniens n’ont pas voulu courir le risque de se faire humilier par une formation parisienne très impressionnante à ce moment de la saison. Un choix qui s’est révélé judicieux. Au début.

En remplaçant Mourinho par Ole Gunnar Solskjaer, MU a donné une sacrée bouffée d’air à des joueurs minés par la rude gestion du technicien lusitanien. Et cela s’est ressenti sur le terrain. Avant le huitième de finale aller de Ligue des Champions, Manchester a ainsi aligné onze matches sans défaite ! Une série qui a alors mis Solskjaer sur un piédestal. Face au PSG, il y eut certes une défaite à Old Trafford (0-2), mais la qualification acquise au Parc des Princes (3-1) a renforcé son aura. Résultat : le Norvégien est passé de coach intérimaire à entraîneur confirmé des Red Devils jusqu’en 2021 à la fin du mois de mars. Mais depuis, tout le monde est redescendu de son nuage à Old Trafford.

Réunion de crise à MU

Lors de leurs neuf derniers matches, les partenaires de Paul Pogba se sont inclinés à sept reprises, toutes compétitions confondues. Une petite santé à laquelle s’ajoute un style de jeu quasiment inexistant. L’enchaînement de succès du début d’année a-t-il été trompeur en raison du calibre des adversaires battus (Huddersfield, Bournemouth, Newcastle, Reading, Brighton, Fulham ou encore Leicester) ? Face au PSG, Solskjaer n’a rien proposé de folichon, notamment au Parc, et doit surtout sa qualification aux boulettes et au naufrage mental des hommes de Thomas Tuchel contre un adversaire venu sur la défensive alors qu’il avait été battu 2-0 chez lui à l’aller.

La suite du parcours mancunien n’est pas plus glorieux et Solskjaer passe le plus clair de son temps en conférence de presse à s’excuser auprès des fans du contenu proposé par ses joueurs. Une impuissance qui interpelle forcément. Installer l’ancien Supersub sur la durée avant même la fin de la saison a-t-il été une erreur de la part des dirigeants mancuniens ? Aujourd’hui, nombreux sont les médias à qualifier ce choix de fausse bonne idée. Selon le Daily Mail, le patron de MU, Ed Woodward, a organisé une réunion de crise avec son coach après le derby de Manchester. Le contenu n’a pas filtré, mais la situation est suffisamment alarmante pour s’en faire une idée....

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10