Le grand moment est arrivé. Deux jours après Pep Guardiola pour Manchester City, c’est José Mourinho qui a donné sa première conférence de presse en tant qu’entraîneur de Manchester United. Dans une salle comble, celui qui fut appelé le Special One puis le Happy One n’a pas voulu s’attribuer de nouveau surnom collant à sa nouvelle aventure en Premier League. Mais il a expliqué tout le plaisir de s’asseoir sur le banc d’un club si prestigieux.

« Je connais l’héritage. Je connais les attentes. Je connais l’histoire de ce club et ce que les fans attendent de moi. Je pense que cela arrive au bon moment de ma carrière. Je me sens bien préparé et très stable. J’ai une grande motivation et je peux dire que je suis là où je veux être : dans ce club, en Premier League, dans ce pays », a lancé d’emblée un José Mourinho paisible. S’il débarque enfin à Manchester United, après avoir envisagé de succéder directement à Sir Alex Ferguson, il sait qu’il va retrouver une équipe non qualifiée en Ligue des Champions.

« Je ne peux pas cacher ma déception sur le fait que nous ne soyons pas en Ligue des Champions. Espérons que cela sera la seule fois où n’y serons pas. Mais évidemment, le club est plus important que moi et Manchester United est un club de Ligue des Champions. En juillet 2017, nous devrons être sûrs d’y être à nouveau », a-t-il affirmé. Confiant et déterminé, Mourinho annonce l’objectif : gagner et encore gagner. Son style de jeu ? « Tu ne peux pas gagner une compétition sans bien jouer. Qu’est-ce que bien jouer ? C’est marquer plus de buts que ton adversaire. Je veux marquer des buts, je ne veux pas en concéder. Je veux que les supporters soient derrière nous », a-t-il poursuivi avant de lancer une phrase qui fera sans doute rêver les fans des Red Devils. « Ici, le succès était une routine. Je veux faire oublier les trois dernières années ». Y parviendra-t-il face à une concurrence plus redoutable que jamais cette saison ?