Anthony Martial n’a joué que 351 petites minutes en Premier League cette année. C’est dû notamment à une blessure aux quadriceps contractée le 25 août, en tout début de saison donc. Pour autant, l’attaquant international français, éloigné de la sélection pour le moment, a déjà marqué trois réalisations en Premier League. Cette semaine a été plutôt bonne pour le natif des Ulis (91, Essonne) puisqu’il a trouvé le chemin des filets en milieu de semaine contre le Partizan Belgrade en Ligue Europa puis aussi le 27 octobre à Norwich, en championnat anglais.

Sauf que le Martial nouveau est arrivé. L’attaquant s’est lancé un nouveau défi et a, semble-t-il, appris de ses erreurs passées. « Quand j’étais enfant, je jouais toujours de manière directe et centrale, et je sais que je peux donner beaucoup dans ce rôle maintenant au sein de United. Maintenant, il ne s’agit que de marquer des buts pour moi. C’est mon objectif numéro un. C’est qui doit arriver. Lorsque nous nous entraînons, nous avons également un peu de temps pour travailler certaines compétences. Tout le monde peut utiliser plus de temps à la fin de chaque séance d’entraînement pour essayer ce qu’il aime », a-t-il commencé par expliquer au site internet de Manchester United, des propos relayés aussi par le Manchester Evening News.

Solskjaer veut l’installer

En résumé, Anthony Martial veut maintenant être focalisé sur son objectif de marquer des buts. Seulement des buts. « J’ai fini par comprendre que pour marquer des buts, il faut être obsédé, pour se fixer à cela comme objectif : marquer des buts. C’est comme ça que vous vous amusez en tant qu’attaquant. Ce n’est pas un choix, c’est comme ça que ça doit être », a-t-il ainsi poursuivi d’une manière assez lucide et surtout une maturité qu’on ne lui connaissait pas forcément depuis ses débuts professionnels en Ligue 1.

Mais visiblement, depuis quelque temps, Ole Gunnar Solskjaer, son entraîneur chez les Red Devils, compte bien l’utiliser en pointe. Cela est aussi une conséquence du départ de Romelu Lukaku à l’Inter. Le Norvégien n’avait pas voulu, à l’époque, acheter de remplaçant comme s’il avait eu une idée en tête. « Ces jours-ci, je suis très concentré sur mon rôle en tant qu’attaquant de pointe, je veux augmenter mes statistiques de buts et je vais aider l’équipe de cette façon. Cela ne veut pas dire qu’il n’y aura plus de dribbles et de fantaisies, car elles font toutes partie de votre apprentissage et de la passion que vous ressentez lorsque vous êtes joueur de football », a-t-il ainsi poursuivi et conclu. Gageons pour lui qu’il continue sur cette voie et pourquoi pas à compter de ce soir, contre Chelsea à Stamford Bridge.