Louis van Gaal n’avait pas franchement l’embarras du choix ce samedi au moment de coucher sur feuille blanche son onze de départ. Avec notamment une ligne d’attaque privée de Wayne Rooney et Anthony Martial, le technicien batave n’a sans doute pas dû hésiter bien longtemps avant de mettre en place son équipe pour affronter à 13h45 Watford. Et c’est Memphis Depay qui s’en frottait les mains, lui qui retrouvait une place de titulaire, aligné seul en pointe, devant un trio composé de Mata, Herrera, et Lingard. Du côté des Hornets, c’est Ighalo qui portait tous les espoirs de son équipe, ses 7 buts et 2 passes décisives en faisant un élément déterminant.

Et après une Marseillaise pleine d’émotion qui résonnait dans les travées de Vicarage Road, ce sont bien les Red Devils qui faisaient la différence. En jambes, Ander Herrera adressait un amour de centre à destination de Depay (11e), lequel reprenait le cuir acrobatiquement pour faire vibrer les filets adverses. 0-1, United prenait les devants, et le Batave répondait parfaitement à LvG, qui avouait ces dernières heures attendre plus de son poulain. Mais un caillou venait se glisser dans la chaussure de Manchester, lorsque Herrera devait quitter les siens plus tôt que prévu, cédant sa place au profit de Rojo (26e), les Maucuniens passant alors dans un schéma de jeu à trois défenseurs centraux. Une réorganisation tactique qui n’avait néanmoins pas d’incidence sur la domination mancunienne sur la partie, qui se traduisait par une nouvelle occasion signée Depay (39e), qui contraignait Gomes à sortir le grand jeu.

Un Gomes une fois de plus vigilant au retour des vestiaires, lorsque Lingard (46e) manquait de peu de tuer tout suspense quelques secondes seulement après la reprise. Mais Watford ne s’en laissait pas conter, et jouait crânement sa chance, à l’image de ces tentatives de Deeney (56e, 75e) ou Abdi (71e), bien déviées par De Gea. La pression se faisait sentir sur le but mancunien, et l’arrière-garde finissait par craquer, Rojo concédant un penalty pour une faute sur Ighalo, penalty que Deeney (87e) transformait sans sourciller. 1-1, Watford pouvait fêter ce résultat... Enfin non, car le malheureux Deeney (90e+1) marquait contre son camp suite à une reprise au forceps de Schweinsteiger. 1-2, les joueurs de Man Utd arrache trois points qui leur permettent de prendre provisoirement les commandes du championnat.

Cliquez ici pour retrouver le classement de Premier League