Les supporters de Tottenham ont sans doute été surpris à l’annonce des compositions. Une heure avant le coup d’envoi face à Burnley ce week-end, Pochettino décidait d’aligner un nouveau gamin tout droit sorti du centre de formation : Oliver Skipp. « Il va montrer qu’il mérite de faire partie de l’équipe première de Tottenham », expliquait l’Argentin à quelques minutes de la rencontre. Face à un calendrier chargé, l’entraîneur a profité de ce match à domicile pour faire tourner son effectif. Ce turnover a failli lui coûter cher puisque les Spurs ont eu besoin d’un joli but d’Eriksen dans les dernières minutes pour s’imposer (1-0).

Une maturité dans le jeu

Tottenham a eu chaud mais le milieu de 18 ans a parfaitement pu tirer profit du temps accordé par son coach. 75 minutes pleines qui ont impressionné en Angleterre. Associé à Moussa Sissoko, l’Anglais a rempli son rôle, assurant le lien du jeu vers les joueurs offensifs, et répondant au défi physique de la Premier League. Sky Sports souligne d’ailleurs son activité au sein du collectif et sa volonté de toujours jouer vers l’avant. Pas maladroit du tout avec le ballon, il a même su dicter le jeu par séquences, orientant vers les ailes, et offrant un centre pas loin d’être décisif pour Lamela.

Pour sa véritable première au haut niveau (il avait déjà joué 3 minutes en premier League contre Southampton dix jours plus tôt et 5 minutes en League Cup le 31 octobre dernier), Skipp a impressionné son entraineur. « Il était fantastique. Il joue tellement bien et était très à l’aise sur le terrain. Il a montré ce qu’il a fait ces derniers mois à l’entraînement. Il méritait pleinement ses débuts et je suis très heureux pour lui, sa famille, pour tout le monde, car c’est un atout à ajouter à cette équipe, un autre jeune joueur de l’académie, ce qui est très important pour club » a souligné Pochettino après la rencontre, qui avait déjà mis son jeune joueur en évidence lors de la pré-saison.

Skipp va vite revenir sur le terrain

Après la signature de son premier contrat pro en septembre dernier, Skipp a su attendre son heure patiemment chez les U23 et en Youth League. L’international U18 avait d’ailleurs été élu joueur du mois de septembre du championnat des réserves. Malgré son jeu âge, il fait déjà preuve d’une certaine maturité, certains observateurs n’hésitant pas à comparer son style à un mélange entre Harry Winks et Eric Dier. « Il a joué comme un homme de 30 ans » a apprécié Pochettino, révélant qu’il a informé son jeune poulain de sa première titularisation moins de deux heures avant le coup d’envoi.

L’Argentin a bien préparé son coup, lui qui a maintenant l’étiquette d’entraîneur appréciant s’appuyer sur des jeunes joueurs. Skipp est tout de même le 13e gamin du club lancé par l’ancien défenseur depuis son arrivée à Tottenham à l’été 2014. « Il attendait, il travaillait dur. » Voilà une belle entrée en matière pour le milieu de 18 ans qui aura sans doute encore un peu de temps de jeu dans les semaines à venir. Il pourrait bien profiter pendant les fêtes de l’enchaînement des matches et des absences combinées de Dier et Wanyama pour entrer dans la rotation. C’est tout le mal que lui souhaite son coach.