Mis sous pression par le succès de Liverpool contre Crystal Palace (2-1), Manchester United se devait de l’emporter contre Swansea pour reprendre la deuxième place. Sur leur pelouse d’Old Trafford, les Reds Devils évoluent dans leur habituel 4-2-3-1 avec Nemanja Matic et Paul Pogba dans l’entrejeu. Sinon du classique devant avec Sanchez, Lingard et Mata tandis que Lindelöf prenait place en défense centrale aux côtés de Smalling. Anthony Martial se retrouvait quant à lui sur le banc. Pour faire déjouer son adversaire, Swansea jouait dans un 5-4-1 avec André Ayew en pointe. Quatorzièmes de Premier League, les Swans, espéraient faire un coup en vue du maintien. Pourtant le scénario est tout autre. Bien rentré dans la rencontre, les joueurs de José Mourinho impriment rapidement leur rythme. Très actif, Paul Pogba se montre disponible et lance la majorité des initiatives mancuniennes. Finalement, le verrou saute dans les cinq premières minutes de jeu après une belle séquence collective. Servi par Alexis Sanchez, Romelu Lukaku loge le ballon dans la lucarne de Lukasz Fabianski (1-0 ; 5e).

Sérieux, les joueurs de Manchester United ne baissent pas le pied pour autant devant leur public. Coup sur coup, Romelu Lukaku et Jesse Lingard mettent à disposition le gardien polonais de Swansea (11e). Ultra-dominateurs, les coéquipiers de Paul Pogba contrôlent le jeu avec une possession atteignant 72% au quart d’heure de jeu. Acculés, les joueurs de Carlos Carvalhal ont du mal à rentrer dans la moitié de camp adverse. Finalement l’inévitable se produit. Parfaitement lancé par Jesse Lingard, Alexis Sanchez parvient à ajuster Fabianski et délivre les siens (2-0 ; 20e). Un début de match catastrophique pour Swansea. Percutant, Manchester United séduit par séquence. Auteur d’un déboulé côté gauche, Ashley Young sert Romelu Lukaku. Le Belge talonne et Jesse Lingard se saisit du ballon. Auteur d’un déboulé, il tente sa chance, mais le ballon s’envole dans les travées d’Old Trafford (31e). En fin de première période, Swansea essaye de réagir, mais la forte domination de Manchester United rend la mission très compliquée. À la mi-temps, les Reds Devils rentrent tranquillement au vestiaire avec un avantage certain (2-0).

Swansea se rebelle en vain

Dans le second acte, Manchester United continue d’imprimer son tempo malgré une défense galloise plus resserrée. Les changements de Carlos Carvalhal à la pause - Dyer et Ki remplacés par Abraham et Caroll - permettent à Swansea d’afficher un visage plus conquérant. Malheureusement la blessure de Samuel Clucas oblige le technicien portugais à réaliser son dernier remplacement et Wayne Routledge rentre en jeu (55e). Swansea n’a plus le droit au moindre remplacement alors qu’il reste plus d’une demi-heure de jeu. Quelques minutes plus tard, Juan Mata manque de peu le troisième but (57e). Totalement esseulée, sa reprise de volée fuit le cadre de Lukasz Fabianski. Après environ une heure de jeu, Swansea n’a toujours pas tenté la moindre frappe alors que Manchester United en a réalisé 10. Finalement, l’entrant Tammy Abraham se met en évidence avec deux tentatives déviées par David De Gea (59e et 60e). Moins fringants, les Mancuniens reculent dangereusement et laissent le jeu à leurs adversaires. Plus impressionnants dans l’impact, les Swans mettent en difficulté la formation de José Mourinho. Ce dernier décide alors d’apporter du sang neuf avec les entrées d’Ander Herrera et de Marcus Rashford à la place de Jesse Lingard et Alexis Sanchez (75e). Suite à une superbe ouverture de Paul Pogba, Romelu Lukaku passe tout près du doublé met sa frappe en deux temps est détournée par Lukasz Fabianski (80e). En toute fin de match, Marcus Rashford a manqué de peu le but du 3-0, mais le jeune anglais s’est heurté à la défense des Swans (90e). Dans le même temps, Scott McTominay remplaçait Juan Mata pour participer au succès des Reds Devils. En maîtrise malgré une deuxième période plus timide, Manchester United obtient une victoire précieuse qui lui permet de remonter à la deuxième place du championnat avec deux points d’avance sur Liverpool.

Dans les autres rencontres, West Ham a pris trois points importants sur sa pelouse contre Southampton (3-0). Parfaitement lancés par Joao Mario (13e), les Hammers vont dérouler avec un doublé de l’Autrichien Marko Anautovic (16e, 45e +4). Avec ce succès West Ham se retrouve désormais à cinq points de la zone rouge tandis que Southampton plonge dangereusement vers la Championship. Septième du championnat, Burnley vit un exercice solide. Sûrs de figurer dans l’élite l’an prochain, les Clarets ont décroché leur douzième succès de l’année contre la lanterne rouge West Bromwich Albion (2-1). Trois points qui permettent aux protégés de Sean Dyche de revenir à deux longueurs d’Arsenal. Dans une rencontre animée, Watford et Bournemouth se sont livré une bataille de tous les instants. Grâce à un but de Jermain Defoe dans les arrêts de jeu (90e +3), Bournemouth décrochait le match nul contre Watford (2-2). Grâce un but tardif d’Ayoze Perez (81e), Newcastle parvenait à s’imposer contre Huddersfield (1-0) et faisait un grand pas vers le maintien. Même son de cloche pour Leicester vainqueur de Brighton (2-0) sur des buts de Vicente Iborra (83e) et Jamie Vardy (90e +6).

Le classement de la Premier League

Les résultats de l’après-midi :

Manchester United 2-0 Swansea : Romelu Lukaku (5e) et Alexis Sanchez (20e) pour Manchester

West Ham 3-0 Southampton : Joao Mario (13e) et Marko Arnautovic (16e, 45e +4)

Newcastle 1-0 Huddersfield : Ayoze Perez (81e) pour Newcastle

Watford 2-2 Bournemouth : Kiko Femenia (14e) et Dion Pereira (50e) pour Watford ; Joshua King (43e) et Jermain Defoe (90e +3) pour Bournemouth

Brighton 0-2 Leicester : Vicente Iborra (83e) et Jamie Vardy (90e +6) pour Leicester

West Bromwich Albion 1-2 Burnley : Jefferson Rondon (84e) pour WBA ; Ashley Barnes (22e) et Chris Wood (74e) pour Burnley