L’Emirates Stadium était le théâtre du 186e North London Derby, cet après-midi, à l’occasion de la 4e journée de Premier League. Au-delà de la rivalité entre équipes du même quartier, cette rencontre revêtait une importance majeure car Gunners et Spurs restaient sur des revers, respectivement à Liverpool et face à Newcastle. Unai Emery sortait son trio de feu pour ce match à la saveur particulière. Remplaçant contre les Reds, Alexandre Lacazette retrouvait une place de titulaire sur le front de l’attaque d’Arsenal, aligné aux côtés de Pierre-Emerick Aubameyang et Nicolas Pépé. Mattéo Guendouzi était lui titulaire dans l’axe. Chez les Spurs, privé de Tanguy Ndombélé Mauricio Pochettino pouvait compter sur Moussa Sissoko devant la défense et choisissait de titulariser Lamela, Eriksen et Son en soutien de Kane.

Ce tir de Nicolas Pépé qui filait à gauche du but d’Hugo Lloris, dès la première minute de jeu, comme un symbole de l’incapacité des Gunners à se montrer décisif. En face, c’était l’inverse. Il ne fallait que dix minutes aux visiteurs pour faire passer un frisson dans le dos de Thierry Henry, toujours en quête d’un banc et venu assister en famille à ce derby. Profitant d’une déviation de la tête de Kane dans le rond central, Son envoyait Lamela au but. À l’entrée de la surface, l’Argentin envoyait un tir croisé qui semblait manquer de puissance, mais la main de Bernd Leno tremblait et ce dernier ne parvenait pas à se relever. Eriksen suivait pour ouvrir le score (0-1, 10e). Dans cette entame, les occasions franches étaient toutes en faveur des Spurs. Auteur d’un joli numéro en solo, Heung-min Son enroulait du droit à l’entrée de la surface et il fallait une claquette sublime de Bernd Leno pour empêcher le 2-0 (18e).

Alexandre Lacazette entretient l’espoir avant la pause

Alexandre Lacazette grattait un coup franc bien placé, mais Nicolas Pépé ne parvenait pas à mettre l’effet nécessaire du pied gauche pour trouver le cadre de Lloris (26e). Les Gunners insistaient, sans parvenir à se montrer dangereux. La défense des Spurs tenait bon et usait parfois de malice en commettant de petites fautes pour casser le jeu. Et ce qui devait arriver arriva. Pris par le crochet du génial Heung-min Son, emporté par son élan, Granit Xhaka commettait l’irréparable dans sa surface. Harry Kane ne tremblait pas et doublait la mise sur penalty (0-2, 40e). Ce troisième but de la saison de l’attaquant des Three Lions réveillait des Gunners apathiques. Avant le coup de sifflet de la pause, Alexandre Lacazette entretenait le suspense. Servi par Nicolas Pépé, l’ancien Lyonnais s’emmenait le ballon dans la surface et allumait Lloris d’une frappe qui se logeait sous la barre (1-2, 45e+2) !

À la recherche d’un but, les Gunners revenaient avec davantage d’allant offensif. Il fallait attendre dix minutes pour que les hommes d’Unai Emery ne règlent la mire. Servi en retrait dans la surface par Aubameyang, plus souvent à la passe qu’au dernier geste cet après-midi, Mattéo Guendouzi déclenchait une frappe rasante et placée qu’Hugo Lloris allait chercher au sol on ne sait comment (56e). Sur le corner qui suivait, Alexandre Lacazette déviait le ballon de la tête au premier poteau. Au second, Sead Kolasinac se jetait mais sa reprise filait à gauche du poteau (56e). Imprécis, Arsenal manquait de se faire punir dans la foulée, mais la tentative d’Harry Kane, trouvé par Eriksen dans la surface, venait heurter l’intérieur du poteau gauche de Leno (59e). Ali remplaçait Lamela (60e) et Ceballos prenait la place de Torreira (64e). L’Espagnol ne tardait pas à se mettre en évidence.

Aubameyang décisif, les Gunners pouvaient espérer mieux

Plein axe à 30 mètres des buts adverses, Dani Ceballos déclenchait une lourde frappe qui se dirigeait sous la barre transversale d’Hugo Lloris. Auteur d’un grand match, le gardien des Spurs détournait en corner d’une sublime claquette (65e). Auteur d’un match de très bonne facture, Alexandre Lacazette était remplacé par Henrikh Mkhitaryan et sortait tête basse (68e). Si les supporters doutaient certainement du choix du coach, ils explosaient de joie quelques instants plus tard. Mattéo Guendouzi envoyait un amour de passe dans le dos de la défense de Tottenham, où à la réception devant le but Pierre-Emerick Aubameyang surgissait comme un félin et détournait le cuir dans le but de Lloris (2-2, 71e). Les Spurs avaient la tête sous l’eau et Xhaka tentait de leur faire boire la tasse. Sa frappe lointaine obligeait Lloris à une nouvelle envolée (75e). Nicolas Pépé manquait lui le cadre (77e).

À dix minutes du terme, le stade poussait derrière les Gunners et Sokratis pensait égaliser, en se jetant devant la but à la retombée d’un centre de Kolasinac, mais l’assistant levait justement son drapeau pour une position de hors jeu du latéral bosnien au départ (79e). Les Gunners insistaient sur la surface adverse mais se rappelaient qu’à trop se livrer les Spurs pouvaient en profiter en contre. La défense revenait un peu en catastrophe à plusieurs reprises Moussa Sissoko manquait la balle de match au bout du temps additionnel (90e+5). Parvenu à effacer les deux buts des Spurs, Arsenal ne prend néanmoins qu’un point face à une équipe qui se sera montrée clinique. Les Gunners sont désormais 5es avec 7 points, alors que Tottenham pointe à la 9e place, avec 5 unités. Après la trêve internationale, Arsenal ira à Watford (20e) alors que Tottenham recevra Crystal Palace (4e).

Retrouvez le film de la rencontre sur notre live commenté.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10