Tottenham accueillait Arsenal cet après-midi au stade de Wembley, à l’occasion de la 29e journée de Premier League. Ce match constituait le choc de ce week-end en Angleterre, car il opposait deux équipes qui prétendent au podium (Tottenham était 3e au coup d’envoi avec quatre points d’avance sur Arsenal, 4e). Les deux équipes de Londres abordaient cette rencontre avec un capital confiance différent, puisque les Spurs restaient sur deux défaites consécutives (contre Burnley et Chelsea), alors que les Gunners voulaient enchaîner une quatrième victoire de rang, après leurs succès contre Huddersfield, Southampton et Bournemouth. Mauricio Pochettino alignait pour cette rencontre un 3-4-1-2, avec Kane et Son devant, alors qu’Aurier et Lucas étaient laissés sur le banc. De son côté, Unai Emery optait pour un 4-2-3-1 avec Lacazette en pointe, Aubameyang débutant cette confrontation sur la touche, pour le préserver en vue du 8e de finale de Ligue Europa jeudi prochain contre Rennes.

Arsenal démarrait fort la rencontre, avec Alexandre Lacazette qui allumait la première mèche du match, ratant sa reprise de volée dans la surface de réparation adverse (2e). Par la suite, les équipes faisaient jeu égal, avec plusieurs jolies combinaisons techniques, mais aucune des deux défenses ne flanchait face aux assauts adverses. C’est sur un contre mené à cent à l’heure que la situation se débloquait, avec Lacazette qui servait idéalement Ramsey, étrangement laissé seul au milieu de terrain, dans la profondeur, pour venir battre Lloris après un habile crochet sur sa gauche (1-0, 16e). Tottenham accélérait ensuite pour essayer de revenir au score, dans une partie sans beaucoup de grosses occasions mais avec énormément d’intensités. Harry Kane pensait égaliser de la tête (24e), mais son but était logiquement refusé pour une position de hors-jeu. Les locaux ne cadraient pas leurs rares tentatives, et c’est même leur capitaine Hugo Lloris qui permettait aux siens de ne pas sombrer, en repoussant la tentative d’Iwobi d’une belle claquette (42e). Sur l’action suivante, son homologue Bernd Leno se mettait en valeur en réalisant deux parades exceptionnelles, d’abord sur une frappe d’Eriksen à bout portant, puis sur la reprise de Sissoko qui avait suivi l’action (44e). Grâce à son gardien, Arsenal rentrait aux vestiaires avec un petit avantage d’un but à zéro.

Hugo Lloris arrête un penalty d’Aubameyang

En début de seconde période, Lacazette a eu l’occasion de faire le break suite à un excellent service de Monreal, mais il rate totalement sa reprise, qui file à gauche des buts de Lloris (53e). Dans la foulée, Alderweireld manquait également sa volée de l’autre côté du terrain (55e). Arsenal continuait de résister aux offensives des Spurs, grâce à une défense bien organisée, menée par un grand Sokratis. Mais une faute dans la surface de Mustafi sur Kane, qui semblait hors-jeu, allait permettre aux hommes de Pochettino de revenir dans la partie, l’attaquant anglais trompant Leno, parti à droite, sur penalty (1-1, sp. 74e).

La fin de rencontre était assez décousue, avec pas mal de déchet technique, et Arsenal pensait pouvoir vaincre les Lilywhites, lorsque Sánchez fauchait Aubameyang, entré sur la pelouse à l’heure de jeu, dans la surface de Lloris. Mais le gardien français sortait le penalty du Gabonais, en se détendant bien sur sa droite, avant que Vertonghen ne sauve son équipe sur la reprise de l’ex-joueur de Saint-Étienne, qui avait bien suivi (90+1e). Arsenal finissait la partie à dix, suite à l’expulsion de Lucas Torreira, pour un tacle très engagé sur Danny Rose (90+5e). M.Taylor renvoyait enfin les vingt-et-un acteurs aux vestiaires, au bout d’une fin de match totalement débridée, qui s’est conclu sur ce score de 1-1. Grâce à ce nul précieux, Tottenham (3e) conserve quatre points d’avance sur Arsenal (4e).