Liverpool était dans l’obligation de répondre à la victoire de Manchester City hier contre Arsenal (3-1). En déplacement sur la pelouse au London Stadium de West Ham, les Reds n’avaient plus que deux petits points d’avance au moment du coup d’envoi. Gare au piège surtout que Jürgen Klop déplorait quelques absences comme Wijnaldum et Henderson au milieu ou encore de Lovren en défense. Le technicien allemand pouvait tout de même compter sur son trio magique Mané-Firmino-Salah puis alignait Keita, Lallana et Fabinho dans l’entrejeu. Le Sénégalais jouait gros après une première partie de saison décevante, tout comme l’Anglais, titulaire pour la première fois depuis le 27 octobre. En face, Pellegrini aussi jouait sans quelques éléments essentiels à commencer par Arnautovic et Nasri.

Avec ce onze modifié, Liverpool avait du mal à trouver ses marques en ce début de rencontre. Le collectif peinait à enchaîner les passes et à trouver les espaces. Défensivement aussi ce n’était pas brillant avec des espaces laissés avec le milieu et c’est logiquement que Chicharito Hernandez s’offrait la première opportunité de la rencontre avec une frappe croisée (3e). Cresswell aussi faisait trembler Alisson avec cette reprise hors cadre (12e). Le portier brésilien était ensuite mis à contribution sur cette nouvelle frappe puissante d’Hernandez (16e). Bousculés depuis le début de la rencontre, les visiteurs mettaient enfin un peu de vitesse et de percussion dans leur jeu mais cela venait souvent d’exploit individuel à l’image de rush dans l’axe de Firmino (20e).

Liverpool en panné d’imagination

La prochaine opportunité fut la bonne. Servi par Lallana, Milner, en position de hors-jeu trouvait Mané dans la surface dont l’enchaînement faisait mouche (0-1, 22e). Devant mais contre le cours du jeu, les Reds ne parvenaient pas à élever leur niveau de jeu et West Ham revenait logiquement au score sur ce tir croisé d’Antonio (1-1, 28e). Même sur coups de pied arrêtés, le leader de la Premier League souffrait. Après avoir subi déjà deux situations chaudes, Rice, laissé tout seul dans les 6 mètres, se ratait face au but (41e). Liverpool devait faire beaucoup mieux en seconde période pour espérer reprendre sa marche en avant. Cela semblait mieux dans le jeu au retour des vestiaires. Très discret jusque-là, Salah se montrait enfin avec cette frappe dans les bras de Boruc (51e).

C’était encore insuffisant. Car même si l’Égyptien se signalait par cette seconde tentative (61e), le bateau rouge tanguait encore. Les contres des Hammers mettaient à chaque fois la défense en difficulté. Chicharito n’était d’ailleurs pas loin de reprendre ce ballon transmis par Antonio (67e) alors que le numéro de Felipe Anderson se terminait sur cette grosse frappe de Noble un rien au-dessus (73e). L’entrée de Shaqiri à la place du remuant Lallana faisait du bien mais le jeu des Reds manquait de variété et de folie. Surtout, cette rencontre tenait à un fil. Liverpool tentait de forcer la décision dans les dernières minutes, seulement les mauvais choix liés à la précipitation s’accumulaient. Origi tenait la balle de match au bout du pied sans pouvoir la convertir. Le score ne bougeait plus et les Reds abandonnent deux points précieux. Ils ont toujours trois unités d’avance sur City.

Revivez le film du match sur notre live commenté.