Ce samedi, Manchester City s’imposait relativement facilement à l’Etihad Stadium contre Watford grâce à un triplé de Raheem Sterling (3-1). Par conséquent, l’équipe de Pep Guardiola prenait quatre points d’avance sur son premier poursuivant Liverpool. Alors que la course au titre semblait jouée en faveur des Reds il y a quelques semaines encore, les Skyblues ont repris le dessus et la rencontre d’aujourd’hui entre Liverpool et Burnley à Anfield Road pouvait sceller le sort de cette édition 2018-2019 du championnat d’Angleterre.

Dans un premier temps, on eut peur pour les joueurs de Jürgen Klopp. Peu d’intensité dans les courses ou dans les duels, les joueurs de Liverpool peinaient dans le jeu et allaient encaisser un but improbable. Westwood se chargeait d’un corner depuis le côté droit et envoyait le cuir directement au fond des filets. Les supporters des Reds pourraient protester puisqu’il semble qu’un joueur de Burnley retienne Alisson et l’empêche de sortir pour capter le ballon (0-1, 6e).

Mohamed Salah n’y arrive pas

Cela se compliquait de plus en plus pour les dauphins de Manchester City. Mais en moins d’une demi-heure, ils allaient revenir. Mohamed Salah, qui paraissait en jambes, débordait sur le côté droit et centrait en retrait. Heaton ne parvenait pas à capter le ballon qui arrivait jusqu’à Firmino qui le poussait dans le but vide (1-1, 15e). Mais la faille allait être vite trouvée à nouveau. Sur un gros dégagement d’un joueur de Burnley, Lallana contrait le cuir en contrant. Celui-ci revenait dans les pieds de Salah qui le perdait au duel. Toutefois, la balle revenait dans les pieds de Sadio Mané qui la propulsait dans la lucarne (2-1, 29e).

En deuxième période, les hommes de Klopp n’étaient pas vraiment en danger et tentaient de faire marquer Mohamed Salah, qui n’avait pas scoré depuis trois rencontres (quatre avec celle-ci). Sur un ballon, l’Égyptien s’en allait seul au but, mais était rattrapé par un défenseur, Taylor. Le ballon, revenait sur Firmino qui n’avait plus qu’à pousser au fond des filets (3-1, 68e). Sadio Mané pouvait donner un peu plus d’avance aux siens, mais le ballon heurtait la barre transversale (82e). Dans les arrêts de jeu, Gudmundsson, réduisait l’écart (3-2, 90e +1). Mais Mané voulait y aller aussi de son doublé. Ainsi, sur un contre, le Sénégalais était lancé par Sturridge. Il s’en allait dribbler Heaton pour marque son but (4-2, 90e +3). Avec cette victoire aux forceps, Liverpool garde espoir dans la course au titre.