Liverpool ne lâche toujours pas. Les Reds se sont imposés 1-0 face aux Wolves, au terme d’un match pendant lequel ils ont tout de même souffert. Dans le même temps, en peine seconde période plus précisément, démarrait un autre match, celui qui opposait Manchester City à Sheffield United à l’Etihad Stadium. Qu’on se le dise, les Citizens sont conscients, à l’image des déclarations de Pep Guardiola cette semaine, que le titre en Premier League n’est plus un objectif raisonnable et réaliste. Ils ont cependant pour volonté de réduire au maximum cet écart avec les Liverpuldiens. Pour ce match, Pep Guardiola procédait à quelques rotations, certaines obligatoires, à l’image de la présence de Bravo dans les cages en lieu et place d’Ederson. Eric Garcia était aligné en défense centrale. En face, le promu et révélation de la saison pouvait compter sur la quasi totalité de son effectif.

La rencontre démarrait avec un rythme assez élevé, avec deux équipes assez tournées vers l’attaque. C’est Lys Mousset qui signait le premier avertissement de la partie, avec cette tête non cadrée dès la huitième minute de jeu. Riyad Mahrez lui faisait des siennes dans les derniers mètres adverses et Henderson repoussait sa tentative (17e). Les Citizens commençaient d’ailleurs peu à peu à s’emparer du cuir, de façon écrasante même. Les hommes de Guardiola étaient cependant trop imprécis devant, et allaient même se faire très peur sur ce but de Lys Mousset, finalement annulé à cause d’un hors-jeu du Français (28e). Plus tard, le joueur formé au Havre avait une bonne opportunité sur contre-attaque, mais il se manquait, gêné par Eric Garcia (40e).

De Bruyne et Agüero à la rescousse

Cette partie d’échec n’avait pour l’instant aucun vainqueur, même si ce point faisait logiquement plus les affaires des Blades que des Skyblues, trop maladroits dans le dernier geste pour espérer gêner une équipe bien en place. Un 0-0 à la pause donc, avec une prestation globalement insuffisante des joueurs offensifs de Manchester City, incapables de percer le verrou de la défense menée par un très bon Egan. Au retour des vestiaires, les locaux se faisaient peur avec cette lourde frappe de Mo Besic, finalement non cadrée. Avant, d’enfin, prendre l’avantage au tableau d’affichage...

C’est le Kun Agüero qui faisait trembler les filets. Servi par De Bruyne qui avait lui même profité d’une erreur de Norwood, l’Argentin plaçait une frappe puissante sous la barre d’Henderson (1-0, 53e). Déjà la douzième passe décisive de l’exercice pour le Belge ! Le plus dur était donc fait pour les Mancuniens, qui continuaient de dominer de façon plutôt sereine. On sentait tout de même une volonté de réagir du côté du promu, et Egan empêchait Mahrez de doubler la mise après une sacrée action dans la surface de l’international algérien (70e). Le natif de Sarcelles allait cependant être décisif sur le deuxième but, offrant un ballon à Kevin De Bruyne qui concluait à merveille d’une frappe au ras du poteau (0-2, 82e). Manchester City, toujours troisième, "revient" à 14 points de Liverpool, qui compte un match de moins. Sheffield United reste confortablement installé à la huitième marche du classement.