L’intérim de Freddie Ljungberg sur le banc d’Arsenal avait commencé par un résultat nul poussif (2-2) face à Norwich. Pour sa première à l’Emirates, le technicien suédois espérait enfin rompre le signe indien lors de la réception de Brighton. Les Gunners se présentaient ainsi en 4-2-3-1 avec le seul Alexandre Lacazette en pointe et titularisait notamment Xhaka et Özil au milieu. Côté Brighton, on souhaitait rebondir après une courte défaite (2-1) face au leader Liverpool. Graham Potter alignait un 3-4-3 avec le trio Gross, Maupay, Connolly en attaque. Très vite, Arsenal obtenait la possession du ballon et se procurait une première opportunité avec David Luiz dont la frappe était bien captée par Ryan (10e). Brighton réagissait timidement avec Connolly, mais la frappe de l’attaquant irlandais était bien captée par Leno (18e). Peu à peu, les hommes de Potter profitaient des errements de leur adversaire. Gross frappait un corner et trouvait Webster dont la tête était stoppée par Leno (23e).

Deux minutes plus tard, suite à un centre venu de la gauche dévié malencontreusement par Torreira, Maupay voyait sa volée filer juste à côté (25e). Arsenal, quelque peu inhibé, montrait le bout de son nez avec Lacazette qui décalait Aubameyang dans la surface. La frappe taupée du buteur gabonais venait mourir juste à côté du montant droit de Ryan (27e). Très en vue ce soir, Neal Maupay tentait sa chance à l’entrée de la surface, mais Leno se détendait bien pour repousser le danger (31e). Empruntés, les Gunners reculaient et laissaient l’initiative à Brighton dans le jeu. Fort logiquement, les visiteurs ouvraient le score. Sur un corner mal négocié par la défense d’Arsenal, le ballon revenait au point de penalty sur Webster qui ajustait Leno d’une belle frappe dans le petit filet (0-1, 36e). Juste avant la pause, les hommes de Ljungberg manquaient l’égalisation. Sur la droite, Aubameyang centrait pour la tête de Willock repoussée miraculeusement par Ryan (40e).

Maupay crucifie Arsenal

Au retour des vestiaires, Freddie Ljungberg faisait entrer Nicolas Pépé à la place de Willock (46e) pour apporter de la percussion en attaque. Les Gunners recollaient rapidement au score. Suite à un corner frappé par Özil, Lacazette, au premier poteau, déviait le cuir de la tête et surprenait Ryan (1-1, 50e). L’attaquant français inscrivait son cinquième but de la saison et l’international allemand offrait sa première passe décisive de la saison en Premier League. Arsenal se faisait peur à l’heure de jeu avec Alzate qui distillait un excellent centre pour Maupay aux six mètres. L’attaquant français se faisait enlever le ballon in extremis par Leno, bien sorti sur ce coup (60e).

Trois minutes plus tard, la VAR annulait logiquement un but de David Luiz pour une position de hors-jeu. Pas de quoi déstabiliser les Gunners qui repartaient à l’assaut des cages gardées par Ryan. Pépé déclenchait la contre-attaque et lançait dans la profondeur Aubameyang dont la frappe était déviée en corner par Alzate (66e). Mais contre toute attente, Brighton surprenait une nouvelle fois Arsenal en fin de match. Sur la gauche, Mooy délivrait un centre pour Maupay qui, d’une déviation de la tête, surprenait Leno (1-2, 80e). Dans les ultimes minutes, Tierney centrait pour Martinelli dont la tête était repoussée brillamment par Ryan (86e). Avec ce premier revers de la saison en Premier League à l’Emirates, Arsenal enchaînait un neuvième match sans victoire toutes compétitions confondues.