Champion pour la der de Sir Alex Ferguson, Manchester United a réalisé un parcours tout bonnement remarquable pour reprendre le titre à son ennemi de toujours Manchester City. Un dernier titre pour Ferguson, son 37ème avec les Red Devils, qui marque la fin d’une époque et d’une collaboration qui aura duré près de 27 ans. Alors que le club mancunien avait entamé sa saison sur un rythme effréné, bouclant l’exercice avec 89 points, 11 points devant le dauphin Man City, United est évidemment l’un des candidats favoris à sa succession. Meilleure attaque et meilleure différence de buts, Manchester a brillé par sa régularité et a même réalisé une belle série de 18 matches sans défaite en championnat l’an passé. Malgré l’arrivée de David Moyes et l’incapacité du club anglais à recruter durant ce mercato, l’effectif de Manchester reste l’un des plus étoffés du championnat britannique.

Alors, qui pour contrecarrer l’hégémonie des pensionnaires d’Old Trafford ? Comme d’habitude, Arsenal fait figure d’outsider potentiel, mais le fait que les Gunners ne se soient pas du tout renforcés cet été, enregistrant uniquement l’arrivée de Yaya Sanogo pour le moment, leur sera probablement préjudiciable durant la saison. En revanche, le Chelsea de José Mourinho a de quoi faire peur. Le Special One est de retour chez les Blues et il a faim de titres après une saison en demi-teinte au Real Madrid. Fort du recrutement de jeunes prometteurs (Van Ginkel, Schürrle et de De Bruyne et Lukaku en retour de prêt), Chelsea attend toujours une pointure en attaque et vise aujourd’hui Wayne Rooney. Troisième du dernier exercice, Chelsea peut se mettre à rêver de la consécration en championnat.

Parmi les autres candidats au titre, Manchester City fait également office de favori. Après avoir dépensé pas moins de 100 millions d’euros sur le marché afin de renforcer son secteur offensif, les Citizens se sont offert Jovetic, Fernandinho, Jesus Navas et Negredo. L’intronisation de Manuel Pellegrini, auteur d’une saison pleine avec Malaga, à la tête du banc des Skyblues est également un gage de beau jeu pour ce nouvel exercice. Très ambitieux, Pellegrini sera attendu au tournant cette saison et n’aura pas le droit à l’erreur. De son côté, Tottenham aura également les armes pour faire bonne figure cette année. Visiblement condamnés à perdre Gareth Bale, les Spurs de Villas-Boas ont réalisé un très bon recrutement durant le mercato (Paulinho, Capoue, Chadli, Soldado) et se posent comme un outsider crédible. De très beaux duels à l’horizon donc.