Manchester United se déplaçait cet après-midi sur le terrain de Middlesbrough. José Mourinho devait faire face à une cascade d’absents. Le plus connu d’entre eux étant Zlatan Ibrahimovic qui purgeait son deuxième match de suspension après un mauvais geste face à Bournemouth. The Special One était également privé de Daley Blind et Paul Pogba, tous deux blessés, ainsi que Wayne Rooney, souffrant, et Ander Herrera suspendu. C’est donc une équipe surprenante qui était alignée ce dimanche. Rashford prenait la place de Zlatan dans le onze et les Mancuniens évoluaient en 3-4-3 avec Smalling, Jones et Bailly en défense centrale. Martial, de retour dans le groupe, débutait sur le banc. Boro, de son côté, a limogé cette semaine son entraîneur, Aitor Karanka. C’est Steve Agnew qui assure l’intérim pour les Rouge-et-Blanc. Le technicien avait concocté un 4-3-3 pour contrer cette équipe des Red Devils. La victoire était impérative pour United, seulement septième de Premier League au coup d’envoi et qui souhaite accrocher une place européenne, alors que Middlesbrough restait sur une série de 10 matches sans victoire en championnat.

Et ce sont les locaux qui débutaient bien la rencontre en mettant une pression d’entrée sur Manchester United, avec de belles montées offensives sur les côtés, mais ce sont les Reds Devils qui se sont créés la vraie première opportunité de la rencontre. Marcus Rashford, lancé dans le dos de la défense, prend de vitesse le défenseur Bernardo et frappe d’un plat du pied que Victor Valdés repousse avec le pied (7e). Les locaux essaient ensuite de réagir avec Leadbitter notamment qui frappe instantanément aux trente mètres, largement au-dessus du but (12e). Alors que les Mancuniens peinaient à ressortir proprement les ballons, c’est Gaston Ramirez qui enroulait une frappe sur David Gea, corner (13e). Très très bonne entame du 19e de Premier League. Les hommes de José Mourinho y allaient alors par à-coups, en comptant surtout sur la vitesse de Marcus Rashford, comme cet énorme double arrêt de Victor Valdés qui s’impose devant l’Anglais justement puis devant Ashley Young (23e).

Fellaini décisif, Valdés fautif

Petit à petit ce sont les visiteurs qui ont pris le dessus dans le jeu. Et après des attaques incessantes sur le côté droit avec Valencia, United a fini par convertir leur domination. Ashley Young, sur le côté gauche de la surface de réparation, dépose un amour de centre sur la tête de Fellaini (30e), 0-1. Les pensionnaires du Riverside Stadium tentent timidement de réagir par l’intermédiaire de Negredo mais c’est trop imprécis. Au terme de 45 premières minutes disputées et équilibrées, Jonathan Moss sifflait la mi-temps et envoyait les 22 acteurs aux vestiaires avec un petit avantage d’un but pour les Red Devils. À la reprise, ce sont les joueurs de Steve Agnew qui pressent d’entrée, sans trouver la faille pour égaliser. Fabio Da Silva, sur son aile gauche, multiplie les courses et les centres dangereux sans trouver preneur, pas vraiment surprenant pour la vingtième et dernière attaque de Premier League. Le match, plutôt ouvert jusqu’ici, a connu un vide durant quelques minutes autour de la 55e minute, mais c’était sans compter sur le talent individuel de Lingard. Parti des quarante mètres, l’Anglais prend de la vitesse avant de lâcher une grosse frappe du droit à l’entrée de la surface de réparation, qui finit dans la lucarne de Victor Valdès (62e), 0-2, superbe. Gros coup dur pour Boro qui faisait un match plus que correct jusque-là. Pour réagir, Steve Agnew procède alors à deux changements consécutifs, notamment avec l’entrée d’Adama Traoré.

L’entrée du jeune Espagnol va amener beaucoup de percussion et va faire du bien aux siens. Les Rouge-et-Blanc ont alors un long temps fort, mais manquent le coche dans les derniers mètres avec un déficit technique criant dans la surface de réparation adverse, à l’image d’un Negredo trop juste dans le dernier geste. Et les locaux vont finalement être récompensés de leurs efforts par l’intermédiaire de Gestede qui reprend le ballon à bout portant après une bonne passe de la tête de De Roon (77e), 1-2. Dans un Riverside Stadium en feu, il restait alors une grosse dizaine de minutes à Middlesbrough pour recoller au score. Les locaux ont alors fait le siège autour des cages de David De Gea, avec Negredo, encore lui, qui passe en force dans la défense de United, mais Jones revient bien et tacle parfaitement dans les pieds de l’Espagnol. La rencontre se terminait avec des esprits à vif, avec Gestede et Bailly qui se chauffaient avant un ultime coup franc. Mais sur le contre qui suit, c’est Antonio Valencia qui crucifie Boro, à la suite d’une énorme boulette de Valdès. Après une passe en retrait anodine, l’ancien portier de Barcelone trébuche et laisse l’Équatorien pousser le ballon dans le but vide (90+3), cruel. Manchester United s’impose donc au terme d’un match compliqué, mais les Reds Devils ont su être réalistes, tout le contraire des pensionnaires du Riverside Stadium, qui ont fait un beau match, mais ont eu des errements en défense centrale et en pointe. Manchester United se rapproche de l’Europe en passant cinquième devant Arsenal. Middlesbrough, de son côté, s’enfonce un peu plus dans le classement et flirte dangereusement avec le maintien.

Retrouvez le classement complet de Premier League ici.

Retrouvez le film du match ici.