Bien connu pour venir chiper quelques grands talents hexagonaux, Arsenal reste une grosse écurie ou il est bien difficile de s’intégrer. Francis Coquelin (19 ans et arrivé à 17 ans à Arsenal en provenance de Laval) et Armand Traoré (21 ans et arrivé à 16 ans en provenance de Monaco) en font l’amère expérience. Mais voulant s’accrocher, ces deux espoirs du football français ont demandé à être prêtés pour obtenir plus de temps de jeu. S’ils vont voir leur souhait exaucé, ils déchantent aujourd’hui.

Champion d’Europe des – 19 ans avec les Bleus cet été, Francis Coquelin a rallié la Ligue 1 et Lorient. Pourtant, son statut d’ex-Gunner ne va pas lui faciliter la tâche pour s’imposer au sein du club breton, bien au contraire. En manque cruel de temps de jeu, et après une préparation physique tronquée par l’épopée des Bleuets en championnat d’Europe, le milieu de terrain va avoir toutes les peines du monde à s’imposer. Une situation qui ne semble pas l’inquiéter comme il nous le déclarait le mois dernier. « Pour l’instant, le coach a mis une équipe en place. C’est normal, ils ont des automatismes du fait de la pré-saison. Maintenant, à moi de travailler à l’entraînement et de montrer mes qualités. » Avec 50 minutes de temps de jeu depuis le début de saison, le bilan de Coquelin à Lorient est décevant. Mais la chance va peut-être enfin lui sourire. Amputé de plusieurs milieux de terrain, le merlu devrait débuter dimanche face à Valenciennes et aura l’occasion de prouver enfin sa valeur.

Si la situation de Coquelin n’est pas dramatique, celle d’Armand Traoré est plus inquiétante. Bouché par Gaël Clichy, l’ancien monégasque avait l’embarras du choix cet été. Proche de rejoindre le Benfica Lisbonne, c’est finalement à la Juventus Turin qu’il débarque dans les dernières heures du mercato. Malheureusement pour lui, il arrive blessé. Alors qu’il est sur le point de reprendre l’entraînement, il rechute à cause d’une lésion musculaire du premier degré au biceps fémoral de la cuisse gauche. Ces derniers jours, il espérait enfin voir le bout du tunnel et les nombreuses blessures et méformes à la Juve devait lui permettre de retrouver du temps de jeu. Mais contre toute attente, sa cuisse gauche lui a encore fait des siennes et Traoré se retrouve de nouveau sur le flanc. Un nouveau coup au moral pour le latéral gauche qui n’imaginait pas vivre un tel cauchemar en Italie.

Si par le passé Alexandre Song et plus récemment Jack Wilshere sont revenus encore plus fort à Arsenal suite à leurs prêts, les Baby Gunners ont bien du mal à percer ces derniers temps au sein du club londonien. Visiblement, le bonheur n’est pas toujours dans le prêt pour ces derniers. Mais faut-il pour autant se contenter de l’équipe réserve et de la Carling Cup pour obtenir du temps de jeu ? Cette question, Gilles Sunu (champion d’Europe en compagnie de Coquelin cet été avec la France) doit également se la poser. Toujours est-il qu’il envisage d’être prêté cet hiver et rêverait de la Ligue 1. Mais l’expérience pour le moment peu concluante de Coquelin et de Traoré pourrait freiner quelque peu ses ardeurs.