Arsenal a réalisé un premier très joli coup sur le marché des transferts, en s’attachant les services d’Olivier Giroud. L’attaquant international français a été enrôlé pour une somme comprise entre 12 et 15 M€, pour le plus grand bonheur d’un Arsène Wenger convaincu par le potentiel de son nouveau protégé. Mais c’est bien connu, en cette période d’austérité sur le Vieux continent, recruter n’est pas une mince affaire et il faut également savoir vendre pour maintenir un équilibre salarial et financier des plus sains.

Habitués à être prudents sur le marché des transferts, les pensionnaires de l’Emirates Stadium ne devraient une fois de plus pas échapper à la règle, refusant d’acheter à tout va sans également se montrer actifs dans le sens des départs. Les choses sont claires pour les Londoniens, qui vont donc profiter de l’intersaison pour indiquer la direction de la sortie à certains joueurs devenus persona non grata. Alors, combien d’éléments sont concernés pas cette politique ? Quelle est leur identité ? Le Daily Mail semble avoir son idée sur la question et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il y a du beau monde.

En effet, selon la publication britannique, ils sont pas moins de 8 joueurs à être poussés vers la sortie. Les anciens de la Ligue 1 Sébastien Squillaci, Marouane Chamakh et Park Chu-young sont ainsi priés d’aller voir ailleurs. Le premier cité est annoncé avec insistance à Bastia, mais le sort des deux autres est bien plus confus, la piste bordelaise s’étant envolée pour l’international marocain. Nicklas Bendtner (Benfica ?), Andrey Arshavin (Galatasaray ?) et Johan Djourou (Naples ?), plus convaincants en sélection que chez les Gunners, ne sont également plus désirés. Enfin, les anciens espoirs Carlos Vela (Real Sociedad ?) et Denilson, prêtés cette saison, n’ont toujours pas convaincu Wenger de leur faire confiance. Arsenal lance donc son opération dégraissage en ce jour d’ouverture des soldes... Rien de plus logique finalement !

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10