La Premier League a pris pour habitude de recruter des joueurs à tour de bras. A coup de millions d’euros, certains clubs n’hésitent pas à tripler leurs postes si besoin est. Un luxe que les clubs français ont bien dû mal se payer, manquant cruellement de liquidités face à certaines équipes anglaises aux mains de riches mécènes. Au mépris de toute notion d’équilibre budgétaire, quelques formations font monter les prix. Et en la matière, Chelsea est le précurseur. L’arrivée de Roman Abramovitch a permis à ce club alors à la dérive de refaire surface et de devenir l’une des places fortes du football européen.

Mais après des années passées à dépenser sans compter, les Blues comptent rectifier le tir. Dans les colonnes du Sun, Carlo Ancelotti révèle en effet que le club fera la part belle à son centre de formation dès la saison prochaine : « La seule chose qui est sûre, c’est qu’il y aura cinq joueurs issus du centre de formation qui intégreront l’équipe première la saison prochaine. Certains joueurs devront donc partir. Ce n’est pas parce que nous n’avons plus d’argent. C’est simplement parce que nous voulons accorder de l’importance à notre centre de formation. Nous avons des jeunes joueurs très talentueux et il est grand temps de les intégrer à l’équipe première, dès l’an prochain. Ils ont les capacités pour faire partie du groupe de Chelsea. »

Une bonne nouvelle pour les jeunes joueurs en question, dont fera bien évidemment partie Gaël Kakuta. Reste maintenant à savoir quels seront les tauliers de l’effectif priés de partir. Et selon ce même tabloïd, ils seront pas moins de 7 joueurs à plier bagages cet été. Les remplaçants de luxe que sont Hilario, Paulo Ferreira, Michael Mancienne et Belletti devraient ainsi faire leurs adieux à Stamford-Bridge. Deco, qui a lui-même annoncé vouloir rentrer dans son Brésil natal, ne sera pas retenu par les dirigeants londoniens. Enfin, Joe Cole et Michael Ballack pourraient également s’en aller. Les deux hommes négocient actuellement une éventuelle prolongation de contrat chez les Blues mais les offres formulées par la direction ne correspondent clairement pas aux attentes des deux joueurs. Le divorce est donc proche. Une nouvelle politique qui ne devrait pas manquer de ravir tous les détracteurs du foot-business.