Le bol d’air de l’équipe de France. Pour certains joueurs, et pas des moindres, la sélection représente un havre de paix, un bonheur fugace par rapport à ce qu’ils vivent en club. C’est le cas tout particulièrement d’Olivier Giroud, condamné à un rôle de numéro 3 dans la hiérarchie à Chelsea mais considéré comme le titulaire à la pointe de l’attaque française par Didier Deschamps. La situation de l’attaquant de 33 ans interpelle les supporters et les médias, si bien que le sélectionneur national doit souvent justifier la confiance qu’il place en l’ancien Gunner.

Et lui dans tout ça, où en est-il ? L’été dernier, il n’a pas voulu quitter Chelsea tout comme Chelsea ne voulait pas le céder. Pour les Blues, l’incertitude concernant l’épanouissement de Tammy Abraham, l’interdiction de recrutement et les performances irrégulières de Michy Batshuayi étaient autant de raisons valables de ne pas se séparer prématurément de l’attaquant français, qui avait terminé meilleur buteur de la Ligue Europa la saison précédente. Rien n’est allé dans le sens de Giroud, avec un Abraham en feu et un Batshuayi enfin convaincant dans un rôle de doublure. Avec un temps de jeu riquiqui, l’ancien Montpelliérain peut donc logiquement se poser la question de son avenir en janvier, avec l’objectif de ne surtout pas rater l’Euro 2020.

L’étonnant discours de Frank Lampard

Hier, nous vous relayions que Chelsea avait fixé le prix de Giroud à 7 M€, quelques jours après avoir accepté l’idée de le vendre pour ne pas le pénaliser. Le club londonien ouvre donc les portes. Mais le discours est différent en interne, nous apprend L’Equipe. En effet, le quotidien sportif assure que Frank Lampard a encore récemment dit à son joueur qu’il comptait sur lui pour la suite de la saison, qu’il aurait l’occasion de se montrer. Oui mais quand ? Au Boxing Day, quand les matches se succéderont à un rythme effréné ? Pas en Ligue des Champions en tout cas puisque Giroud n’était même pas dans le groupe pour la réception de l’Ajax Amsterdam lors de la dernière journée...

Alors, est-ce un discours de façade pour maintenir le bon état d’esprit de Giroud ? L’attaquant français ne fait pas de vagues et son comportement serait très apprécié par le staff des Blues. C’est bien beau mais cela ne suffit pas à assurer une place en équipe de France pour le mois de juin prochain. De son avis mieux en numéro 3 à Chelsea que titulaire à Crystal Palace (qui souhaitait le recruter), Olivier Giroud va devoir bientôt trancher sur son avenir. Qui le mènera peut-être vers des contrées moins réputées, mais avec un rôle de premier plan.