« Je suis complètement libre. QPR voulait me faire signer au mois de décembre, mais je n’ai pas voulu m’engager. Le club ne va peut-être pas se maintenir. J’ai déjà assez donné dans les divisions inférieures. Il faut que je remonte en première division. Ce n’est pas une question financière. Mais j’apprécie vraiment l’Angleterre et sa mentalité. Je ne suis pas déçu de ce côté-là. Ma priorité reste l’Angleterre. Évidemment, je ferai en fonction des opportunités, et à ce niveau là, tout est possible. » Dans les colonnes de France Football, Bakary Sako affichait la couleur quant à son avenir.

Il faut dire que le milieu offensif gauche de 26 ans passé par Saint-Étienne réalise une saison pleine avec Wolverhampton en Championship (équivalent de la L2) puisqu’il a déjà inscrit 14 buts et distillé 7 passes décisives. Mieux son statut d’agent libre lui accorde un crédit immense auprès de clubs européens à la recherche d’un joueur expérimenté et en pleine possession de ses moyens.

Rien d’étonnant donc à ce que quatre clubs se soient officiellement manifestés. Selon nos informations, Aston Villa, West Bromwich Albion, le Besiktas et le Dynamo Moscou ont offert un contrat au joueur, qui a par ailleurs refusé plusieurs ponts d’or venant du Moyen Orient. L’entourage du joueur nous a confié étudier toutes les possibilités, dont celle de finalement prolonger avec Wolverhampton. Quant aux clubs français, ils sont malheureusement incapables de s’aligner financièrement avec les propositions déjà établies. Il n’y a donc que peu de chances de revoir l’été prochain en Ligue 1 l’international malien, redoutable sur coup de pieds arrêtés.