José Mourinho cherche encore la bonne formule pour son Manchester United. Le Special One tarde à trouver le système et les hommes idoines pour faire décoller les Red Devils. Memphis Depay (22 ans), lui, est le plus souvent scotché sur le banc de touche. Il n’a eu droit qu’à 5 apparitions toutes compétitions confondues depuis le début de la saison, 3 seulement en Premier League, le coach portugais lui préférant souvent des joueurs tels que Jesse Lindgard, Juan Mata ou Marcus Rashford. Le Néerlandais veut que cela cesse et il l’a fait savoir ce mardi en conférence de presse aux Pays-Bas.

« Je suis toujours le même et je sais ce que je veux. Être remplaçant, très peu pour moi. Je ne suis pas un joueur qui se contente d’être sous contrat avec Manchester United. C’est le club de mes rêves, mais je veux jouer », a-t-il lancé, relayé par Metro et De Telegraaf notamment, lâchant ensuite une des punchlines dont il a le secret. « Je me sens comme une arme chargée, mais qui ne peut pas tirer ».

Un nouveau défi pour Mourinho

Pour autant, s’il trépigne d’impatience de retrouver les terrains avec plus de régularité, l’ancien pensionnaire du PSV Eindhoven, où il était devenu star en 2014/15, veut convaincre le Lusitanien par ses performances sur le pré. « Les séances se passent bien, je suis en forme et prêt, mais le reste ne m’appartient pas. Le niveau a augmenté. José Mourinho est un grand entraîneur. Il m’a manifesté sa confiance. Personnellement, mais aussi dans la presse », a-t-il conclu.

José Mourinho, qui peine déjà à faire cohabiter toutes ses stars, doit donc également gérer l’ego de Memphis Depay. Parviendra-t-il à refaire de lui l’attaquant qui marchait sur l’Eredivisie ? Le défi est en tout cas à sa taille... S’il n’y parvient pas, nul doute qu’à l’approche du mercato d’hiver, les premières rumeurs de départ commenceront à fleurir dans les tabloïds britanniques. L’AC Milan, fort de ses nouveaux investisseurs chinois, serait dernièrement venu aux nouvelles...