Comme l’Atlético de Madrid, le Real Madrid et le FC Barcelone avant lui, Chelsea a été rattrapé par la FIFA il y a quelques mois. Les Blues sont ainsi toujours sous le coup d’une interdiction de recrutement décidée par l’instance dirigeante du football mondial pour deux marchés des transferts (été 2019 et hiver 2020) pour non-respect des règlements sur les transferts de mineurs. Les Londoniens, qui ont fait appel de cette sanction auprès du Tribunal Arbitral du Sport, espèrent toutefois pouvoir faire des emplettes en janvier.

Ils seront en effet entendus le 20 novembre selon les informations du Telegraph et la décision serait elle attendue pour le tout début d’année prochaine. Un timing qui permettrait donc aux pensionnaires de Stamford Bridge de pouvoir recruter lors du prochain mercato. Interrogé sur le sujet en conférence de presse ce lundi, Frank Lampard a évidemment croisé les doigts pour que son écurie ait gain de cause. Mieux, le manager se tient prêt à passer à l’action.

Une sacrée enveloppe potentielle

« Évidemment, ça m’intéresse puisque ça affectera ce que nous serons capables de faire ou pas en janvier. (...) Écoutez, je pense que Chelsea sera toujours attentif au marché si nous sommes en capacité de recruter. Si nous pouvons bouger et que nos cibles sont meilleures que ce nous avons ici ou qu’elles peuvent apporter à notre équipe, on verra », a confié l’ancien milieu de terrain des Three Lions. Toujours d’après le quotidien anglais, Chelsea a déjà défini plusieurs cibles pour janvier en cas de bonnes nouvelles. On parle ainsi de Moussa Dembélé (Olympique Lyonnais), Wilfried Zaha (Crystal Palace), Jadon Sancho (Borussia Dortmund), Ben Chilwell (Leicester) et Nathan Aké (Bournemouth).

Au total, d’après le Telegraph, les vainqueurs de la Ligue Europa 2019 auraient un trésor de guerre supérieur à 170 M€ à dépenser. Une jolie somme pour mener à bien les différents chantiers, notamment la gestion des fins de contrat en juin 2020 (Willian, Pedro et Olivier Giroud). Un montant qui pose aussi question chez les supporters de Blues, qui craignent de voir les jeunes mis en lumière en raison de la sanction (Tammy Abraham, Mason Mount, Fikayo Tomori ou encore Callum Hudson-Odoi) perdre de leur influence. Dilemme à venir donc...