Il a redonné le sourire à tout Manchester United. Englué dans une crise de résultats et ennuyant à voir jouer, le club cher à Sir Alex Ferguson a retrouvé de sa superbe depuis l’intronisation d’Ole Gunnar Solskjaer. Un ancien de la maison qui n’en finit plus d’étonner. En effet, si sa première expérience en Premier League avec Cardiff avait été un échec, ses premières semaines à la tête des Red Devils sont entrées dans l’histoire. Jamais un entraîneur de MU n’avait remporté ses cinq premiers matches après sa prise de fonction.

Un bilan comptable et un style de jeu satisfaisants pour le board mancunien et pour les joueurs. De quoi mettre déjà sur la table le dossier concernant l’identité du prochain coach mancunien la saison prochaine. Pour Paul Pogba et ses coéquipiers, Solskjaer doit rester. Egalement questionné sur ses intentions, le principal intéressé a lui aussi fait savoir qu’il souhaitait aller au-delà de ses six mois d’intérim.

Molde attend le retour de Solskjaer

« Bien sûr que je ne veux pas partir. Il y a tellement de bons joueurs, une atmosphère fantastique. Mais je vis match après match. Je fais mon travail tant que je serai là. Si vous arrivez à gagner quatre matches, vous pouvez en gagner quatre autres. C’est le défi. » Sauf que Solskjaer appartient toujours à Molde. Et le vice-champion de Norvège, qui va bientôt démarrer sa présaison, n’a peut-être pas les mêmes plans. Le manager de la formation scandinave, Oystein Neerland, a en effet fait savoir qu’il comptait bien voir Solskjaer rentrer au pays une fois la saison de Premier League terminée.

« Le deal court jusqu’au 12 mai. Il est notre plan A, notre plan B. Nous n’avons pas de plan C. Nous n’avons discuté que de cet intérim de janvier à mai avec Manchester United. Et rien d’autre. Je me tiens à ce plan. Je pense qu’Ole sera de retour en mai », a-t-il déclaré dans des propos relayés par le Daily Mail. Info ou intox destinée à forcer Manchester United à sortir un joli chèque pour conserver celui que tout MU porte aux nues ? Réponse dans les prochaines semaines.