Per Mertesacker (ALL/27 ans/Arsenal)

Sur console ou sur ordinateur, Per Mertesacker a toujours été un joueur prisé, que ce soit dans les jeux de management ou de simulation footballistique. Alors, lorsqu’Arsenal et Arsène Wenger l’ont recruté dans les derniers jours du mercato estival, il n’y avait personne pour critiquer une telle opération. Pourtant, les défauts de Mertesacker semblent rédhibitoires pour la Premier League en général, pour le style des Gunners en particulier. Particulièrement lent, et surtout emprunté balle au pied, il est à des années lumière de ce que peuvent proposer Vermaelen ou encore Koscielny, adroits dans leurs relances. Alors bien sûr, son impact physique et son jeu de tête peuvent servir dans les moments chauds (il a notamment livré un bon match face à l’OM) mais c’est encore trop juste pour son nouveau club.

André Santos (BRE/28 ans/Arsenal)

André Santos a le problème inverse de Mertesacker. Il aime trop attaquer, mais trop peu défendre. En ont résulté quelques prestations catastrophiques (comme face à Blackburn lors de la défaite 3-4). Porté vers l’avant, l’ancien de Fenerbahçe a certes un joli pied gauche et est capable de marquer des buts. Mais Arsenal ne pourra pas remonter la pente et rivaliser avec les meilleurs avec un latéral au placement digne d’un Taye Taiwo dans sa première année marseillaise !

Charles N’Zogbia (FRA/25 ans/Aston Villa)

L’une des plus grosses déceptions du côté des Frenchies d’Angleterre. L’ancien Havrais a beau connaître la Premier League sur le bout des doigts, il est loin d’afficher le même rendement qu’ Wigan, où il était l’un des seuls à créer le danger. Ce n’est plus le cas à Villa, où il peut compter sur une paire d’attaquants Agbonlahor-Bent redoutable. Le Français n’a terminé que deux matches cette saison, il est généralement remplacé après l’heure de jeu par Alex McLeish et surnommé Charles Insomnia par son public ! Quant à ses statistiques, elles sont faméliques (0 but, 1 passe décisive). Au moins, on sait qu’il peut mieux faire !

Bryan Ruiz (CRC/26 ans/Fulham)

« Ruiz et Gignac arrivent à Fulham », titrait le 31 août dernier la presse anglaise. Seul le premier a finalement posé ses valises à Londres et il n’est pas parti pour laisser d’impérissables souvenirs aux spectateurs de Craven Cottage. Avec seulement une titularisation en Premier League et un seul but inscrit, on est loin d’avoir retrouvé le feu follet de Twente. Martin Jol saura-t-il tirer le meilleur de l’international costaricain, qu’il a vu faire tant de misères en Eredivisie les deux années précédentes (Jol entraînait l’Ajax Amsterdam) ?

Dans le même thème :

- Premier League : les tops du mercato estival (3/3)