Quatrième de Premier League, Chelsea dispose, avec 38 buts marqués, de la pire attaque du « Big Six » anglais ! Comme d’autres formations outre-Manche, mais également en France, les Blues ont besoin de se renforcer dans le secteur offensif afin d’aborder la deuxième partie de saison dans les meilleures conditions. Le chantier de l’attaque semble passer par un départ d’Alvaro Morata. Ces dernières heures, c’est vers Séville, l’Atlético de Madrid et Monaco que l’Espagnol aux 24 buts en 72 matchs avec les Blues est annoncé avec insistance. Si Maurizio Sarri tient la porte grande ouverte au joueur de 26 ans, il faudra d’abord que Chelsea se renforce à ce poste avant de laisser filer celui qui est sous contrat dans le club de Londres jusqu’en 2022.

« Bien sûr, s’il devait aller dans un autre club, il nous faudrait un remplaçant. Mais en ce moment, il n’a qu’à penser à jouer. Il y a 300 joueurs sur le marché et ils n’ont besoin que de penser au prochain match, sinon il leur est impossible de bien faire leur boulot, » a déclaré l’entraîneur des Blues. Message directement adressé à l’attaquant. Si Morata devait quitter Chelsea, c’est du côté de la Serie A et du Milan AC que Maurizio Sarri a les yeux braqués pour lui trouver un substitut. Selon la presse anglaise, hier, l’agent du buteur argentin, Nicolas Higuain, serait arrivé à Londres pour rencontrer les dirigeants des Blues. Une simple prise de température ou une volonté d’entamer les négociations ? Sarri s’est montré très évasif lorsqu’interrogé sur ce dossier, évoquant néanmoins ses besoins du moment.

Cesc Fabregas doit partir, porte fermée pour Willian

« Comme vous le savez très bien, je ne contrôle pas le marché des transferts. A mon avis, nous avons besoin de deux joueurs, mais c’est au club de décider, » a-t-il lâché, laconique. Autres dossiers chauds du club londonien, les cas Cesc Fabregas (31 ans) et Willian (30 ans). Tout proche de l’AS Monaco, le milieu espagnol est à six mois de la fin de son contrat et son mal-être déteindre sur Maurizio Sarri, qui préférerait le voir épanoui dans un autre club. « Vous connaissez très bien mon opinion, je pense qu’il doit partir. En ce moment, à cause de son état psychologique, je pense qu’il n’est pas capable de jouer. J’ai besoin d’un remplaçant, mais je n’ai pas besoin qu’un joueur aussi important que Cesc soit malheureux ici », a lâché l’ancien technicien du Napoli au sujet de l’ex-Gunner. Le contrat proposé par l’ASM au natif Arenys de Mar devrait lui redonner le moral.

Après avoir envoyé un pique salé au Bayern Munich, coupable selon lui de ne pas avoir respecté les règles établies en matière d’approche sur le mercato concernant son jeune attaquant de 18 ans Callum Hudson-Odoi, dont il « se réjouit de la progression », Sarri a terminé en évoquant le cas de Willian. L’ailier brésilien arrivé au club en 2013 en provenance de l’Anzhi est sous contrat chez les Blues jusqu’en 2020. Ces derniers jours, le FC Barcelone s’est renseigné à son sujet. Et le coach de Chelsea n’a pas envie de voir partir celui qui n’est resté sur le banc qu’une seule fois en Premier League cette saison. « Bien sûr que non [ne pas vouloir le perdre], c’est un joueur très important. Je pense qu’il peut faire mieux, parce que son potentiel est plus élevé. Il est vraiment très important pour nous, il est donc impossible de le perdre en janvier, » a-t-il conclu.