Ce dimanche soir, la Juventus Turin a quasiment plié le championnat italien en s’imposant sur le terrain du Napoli (1-2). C’est en tout cas ce qu’affirment en chœur les médias italiens ce lundi. Toutefois, les Juventini, qui affrontent l’Atlético Madrid en huitièmes de finale retour de la Ligue des Champions (victoire deux buts à zéro des Colchoneros à l’aller), vont probablement jouer leur fin de saison sur cette confrontation. Si celle-ci se déroule bien, ils iront en quart de finale et joueront la victoire finale, sinon, ils devront se contenter de leurs matches nationaux.

« Quand le président le voudra, nous parlerons de cette saison, et de la prochaine. Comme je l’ai déjà dit, je suis très heureux d’être à la Juventus », a d’ailleurs expliqué l’entraîneur italien à l’issue de la rencontre de ce dimanche. Pourtant, il semble que le malaise est profond malgré toutes les tentatives des dirigeants de la Juventus pour éteindre le feu. « L’avenir d’Allegri n’est pas lié au résultat d’un match en Champions’ League ni à un championnat gagné ou perdu, mais à un projet avec nous. Comme il l’a dit à juste titre, nous verrons après le match contre l’Atletico Madrid avec le président. Il lui parlera, après que nous aurons tous discuté ensemble, nous verrons ce qui se passera », a lui réitéré Fabio Paritici, le directeur sportif de la Vieille Dame.

Allegri a donné sa démission

Mais Allegri a la dent dure. Comme nous vous le racontions hier, l’ancien de l’AC Milan a beaucoup de mal à comprendre les critiques autour de son équipe et il refuse d’être considéré comme le seul et unique responsable de la défaite au Wanda Metropolino contre les Matelassiers. C’est dans ce climat qu’il a dirigé son équipe ce dimanche contre le Napoli et que s’est déroulée ensuite, après la victoire de la Juventus, une histoire hautement improbable.

Selon le Corriere dello Sport, Max Allegri aurait posé sa démission à la fin de la rencontre. Une démission bien entendu refusée par le grand patron du club turinois Andrea Agnelli, qui a suivi la rencontre depuis Oman. Le boss de la Juve aurait ainsi convaincu Allegri de rester jusqu’au match face à l’Atlético, le 12 mars prochain, et qu’un point serait alors fait. Pour rappel, la Vieille Dame cherche d’ores et déjà un nouvel amant et aurait ciblé Zinedine Zidane et Antonio Conte, deux anciens de la maison bianconera.