À 36 ans, Franck Ribéry n’a pas hésité à rejoindre la Fiorentina après plus de dix ans passés au Bayern Munich. Une question de feeling avait alors expliqué l’ancien international français. Depuis, le numéro 7 a démontré qu’il n’était pas venu en Toscane pour jouer les touristes. Auteur de 2 buts et autant de passes décisives en 7 apparitions en Serie A, Ribéry a déjà conquis plusieurs cœurs chez les supporters de la Viola. Et même ceux de certains adversaires, comme les Rossoneri. Sous le charme de la prestation XXL du Français à San Siro le 29 septembre dernier (3-1, un but de Ribéry), le public rossonero n’avait pas hésité à applaudir le néo Florentin.

Mais hier, le natif de Boulogne-sur-Mer a vécu une soirée difficile qu’il risque de payer cher. Passeur décisif pour le but égalisateur de Chiesa face à la Lazio (défaite 2-1 de la Viola), Ribéry n’a pas apprécié d’être remplacé à un quart d’heure de la fin de la rencontre. Pas de quoi fouetter un chat, ce genre de scène étant monnaie courante dans le football. Interrogé à l’issue du match, le directeur sportif de la Viola Daniele Pradè a d’ailleurs confié que la réaction du Français témoignait surtout de la mentalité de compétiteur du joueur.

Ribéry s’en est pris à un arbitre assistant

« Ribéry était fâché ? Je ne sais pas, je n’ai pas encore parlé avec lui. Mais s’il était fâché, ça me fait plaisir. Les champions veulent rester sur le terrain. » Idem chez l’entraîneur de l’équipe toscane, Vincenzo Montella. « Je ne l’ai pas vue (sa réaction), on me l’a dit. Pour moi, il était fatigué depuis un petit moment déjà. J’aime ce genre de réaction. » Sauf qu’une autre scène pourrait cette fois coûter très cher au milieu offensif. L’action est passée plutôt inaperçue, mais suite à une fin de match marquée par une grosse erreur arbitrale, Ribéry s’en est pris à deux reprises à un arbitre assistant en le bousculant.

Une scène captée et qui s’est répandue comme une traînée de poudre sur les réseaux sociaux. Calmé par un membre du staff de la Fiorentina, Ribéry va devoir s’attendre à rester au frigo pendant quelques temps. Car si la Gazzetta dello Sport insiste sur les nombreuses erreurs d’arbitrage survenues hier au stade Artemio Franchi, Fox Sports Italia indique en effet qu’il risque une lourde suspension au vu des images. Le rapport officiel de l’arbitre explique d’ailleurs que le Tricolore a écopé d’un carton rouge à la 90e +7 après ces événements, ce qui avait échappé aux caméras sur le direct. Affaire à suivre.