L’été dernier, l’AC Milan avait le désir de se renforcer de manière significative. Seul souci, les caisses rossonere étaient loin d’être remplies. La direction lombarde, sous l’impulsion du revenant Leonardo, avait toutefois réussi à mener à bien sa campagne de recrutement en obtenant plusieurs prêts (parfois payants) de joueurs évoluant dans de grands clubs européens. On pense logiquement à Gonzalo Higuain (même si l’opération est en train de tourner au fiasco) et à Tiémoué Bakayoko.

À 24 ans, l’ancien pensionnaire de l’AS Monaco a débarqué en Lombardie après une première saison compliquée à Chelsea. Des premiers pas en Italie qui n’ont rien arrangé. Pas à son aise, Bakayoko n’avait pas tardé à voir certaines rumeurs annoncer son retour prématuré à Londres dès le mois de janvier. Des critiques face auxquelles le joueur avait réagi en réclamant de la patience. « J’essaie de m’adapter à la façon dont joue l’AC Milan, et je donne mon maximum pour bien jouer sur le terrain, mais j’ai encore du temps pour m’améliorer ».

Une option d’achat trop élevée

Quelques temps plus tard, le discours de l’ex-Monégasque a payé. Plus à son avantage, Bakayoko était couvert d’éloges au début du mois, certains n’hésitant pas à le comparer à une ancienne gloire de la maison rossonera, Marcel Desailly. Un revirement de situation qui pourrait au final donner de sacrés regrets à l’AC Milan si l’on en croit la Gazzetta dello Sport. Le quotidien au papier rose écrit en effet que le Français est la seule satisfaction du dernier mercato estival lombard.

Sauf que l’AC Milan serait condamnée à le perdre l’été prochain. En effet, le journal rappelle que la direction milanaise peut recruter définitivement Bakayoko en levant l’option d’achat de 35 M€ convenue avec les Blues. Sauf que ce montant serait jugé trop élevé par des Rossoneri en conflit avec l’UEFA (ils ont fait appel de la sanction infligée dans le cadre du fair-play financier). Mais si Leonardo va tenter d’obtenir un rabais, pas sûr que Chelsea accepte un tel marché pour un joueur ayant coûté 40 M€ en 2017.