C’est désormais officiel, Cristiano Ronaldo est un joueur de la Juventus Turin. Un transfert pas franchement attendu au début du mercato qui s’est finalement concrétisé à l’issue de la Coupe du Monde du Portugal. La Vieille Dame a donc déboursé la coquette somme de 100 M€ - ce qui n’est pas cher payé vu le marché actuel - pour s’offrir le quintuple Ballon d’Or en provenance du Real Madrid. Une belle raison pour faire un retour sur les transferts les plus chers de Serie A.

Le deuxième transfert le plus élevé du championnat italien concerne une autre arrivée d’un ancien joueur de la Casa Blanca. En effet, après trois saisons au Napoli, Gonzalo Higuain tape dans l’œil de la Juventus Turin qui n’hésite pas à poser 90 millions d’euros pour récupérer l’international argentin. Il faut ensuite revenir à l’année 2000 pour trouver le troisième mouvement le plus onéreux pour une formation de la Botte. Il s’agit du départ d’Hernan Crespo de Parme pour la Lazio Rome (56,5 millions d’euros).

2001, l’année phare

Il faut dire qu’à cette époque, les clubs transalpins ne se gênaient pas et Parme, qui avait surperformé, était un excellent vendeur. Ainsi, Gianluigi Buffon quittait le club parmesan pour la Juve contre 52,8 M€. Deux ans auparavant, Christian Vieri rejoignait l’Inter en provenance de la Lazio (42,6 M€) et la même année que le portier italien, Rui Costa passait de la Fiorentina à l’AC Milan contre 42 millions d’euros. Viennent ensuite les 41,5 millions d’euros dépensés par la Juventus à Parme pour engager Lilian Thuram.

La Juventus était active cette année là. La huitième position est trustée par le transfert de Pavel Nedved (Lazio Rome) à la Vieille Dame contre un chèque de 41,2 millions d’euros. Gonzalo Higuain, encore lui, est neuvième puisque Naples a lâché 39 millions d’euros pour convaincre les Merengues de le lui céder en 2013. Enfin, Filippo Inzaghi ferme la marche avec son départ de la Juventus Turin pour l’AC Milan contre 37 millions d’euros.