« La chambre de jugement de l’organe de contrôle financier de club (CFCB) a rendu une décision dans l’affaire du club AC Milan à la suite de la décision du Tribunal Arbitral du Sport (TAS) dans l’affaire CAS 2018 / A / 5808 AC Milan c. UEFA pour l’imposition d’une mesure disciplinaire proportionnelle pour la violation par le club du Règlement de l’UEFA sur la licence des clubs et le fair-play financier, en particulier l’exigence de rentabilité. Par conséquent, si le club n’est pas conforme aux règles du fair-play financier au 30 juin 2021, il sera exclu des prochaines compétitions de clubs de l’UEFA pour laquelle il serait qualifié, pour les saisons 2022/23 et 2023/24. Le club aura également une retenue de 12 millions d’euros sur les recettes tirées de l’UEFA Europa League 2018/19 et ne sera pas autorisé à inscrire plus de 21 joueurs pour participer aux compétitions de l’UEFA lors des saisons 2019/20 et 2020/21. »

Le couperet est donc tombé vendredi pour l’AC Milan. Rattrapé par la patrouille, le club milanais va devoir appréhender différemment les prochains mercatos. Actuellement quatrième de Serie A, la formation lombarde lutte pour un strapontin en Ligue des champions. Une situation sportive qui oblige donc ses dirigeants à procéder à quelques retouches pour renforcer l’effectif. Cela tombe bien, le mercato d’hiver arrive à grands pas. C’est ici qu’entre en jeu Leonardo directeur général des Rossoneri. Le stratège brésilien qui a déjà finalisé l’arrivée de son compatriote Lucas Paqueta en provenance de Flamengo, s’activerait en coulisses pour dénicher les bonnes affaires.

Casse-têtes à venir pour l’AC Milan

Ainsi, l’ancien directeur sportif du PSG s’est renseigné sur la situation de Cesc Fabregas en fin de contrat avec Chelsea. Problème, si Milan veut obtenir l’arrivée du milieu espagnol dès janvier, il faudra débourser 8 millions d’euros. Surveillé par l’UEFA, Milan ne pourra pas s’aligner et devrait bouger en juin prochain sur ce dossier. Autre choix guidé par la sanction de l’instance européenne, la possibilité de ne pas conserver Tiémoué Bakayoko la saison prochaine. Si le milieu français qui appartient aux Blues commence enfin à s’imposer en Italie, un transfert définitif coûterait 35 millions d’euros à Milan. Autre cas épineux à gérer pour Leonardo : celui de Gonzalo Higuain. Prêté avec option d’achat fixée à 36 millions d’euros par la Juventus, le buteur argentin perçoit également 9 millions d’euros annuels.

Un investissement lourd qui plomberait déjà les finances milanaises. Auteur de cinq buts en onze matchs de Serie A avec Milan, son avenir en Lombardie pose clairement question croit savoir la Gazzetta dello Sport. Le média italien révèle également que Franck Kessié prêté deux saisons avec option d’achat obligatoire (fixée à 28 millions d’euros) expire en juin 2019 et devrait rester du côté de San Siro. En effet, les 28 millions d’euros ont été inscrits dans le budget des anciens investisseurs chinois. Enfin, si Paqueta parvenait à s’intégrer rapidement et à donner satisfaction à Gennaro Gattuso, l’AC Milan pourrait se débarrasser de Calhanoglu. Sa côte resterait élevée en Bundesliga. Pour réaliser des plus-values, les dirigeants lombards pourraient ainsi céder Donnarumma et Suso dont les valeurs marchandes ont augmenté ces derniers mois. Les prochains mois s’annoncent intenses à Milan...