« C’est mon dernier Noël en tant que milanista. » Massimiliano Allegri le confie sans le moindre doute. Aujourd’hui, dans une interview accordée à la Gazzetta dello Sport, le technicien italien a officialisé son départ du Milan AC à l’issue de l’exercice en cours. Un exercice que beaucoup ne le voyait déjà pas terminer : actuel 13e au classement de Serie A, son Milan est bien plus proche de la zone de relégation que de son objectif initial, la 3e place et la Ligue des Champions, éloignée à 17 points. Si le coach est encore là, il le doit peut-être à sa qualification pour les huitièmes de LdC.

Allegri, en tout cas, assume ses responsabilités. S’il a pointé le fait qu’il n’ait jamais pu compter sur son effectif au complet, il a dressé un constat lucide sur la première partie de saison des Milanais. « Quand il n’y a pas les résultats, c’est toujours la faute de l’entraîneur. Les quatre derniers mois ont été désastreux, mais j’ai toujours travaillé avec enthousiasme pour faire du mieux possible. » Du reste, il assure avoir pris sa décision il y a déjà un certain temps. « Je l’ai décidé le jour où j’ai su que je resterai pour ma dernière année de contrat. L’idée de rester pour finir le travail me plaisait, mais quatre ans dans un même club, c’est beaucoup. »

En fin de bail en juin 2014, Allegri prendra donc la tangente dans la foulée. D’ici là, il n’a qu’un souhait : emmener ses Rossoneri en Europe. Si ce n’est par le biais du championnat, cela passera donc par la Coupe, que le coach entend remporter pour s’offrir son troisième trophée à la tête des Rossoneri, après le Scudetto et la Supercoupe obtenus en 2011. Pour la suite, l’entraîneur a assuré ne pas avoir encore de plan. « J’éviterai de parler de Nazionale, qui possède un grand sélectionneur qui peut faire un grand Mondial. Du reste, je verrai quelles occasions j’aurai et je choisirai celle qui me stimule le plus. » En attendant, Massimiliano Allegri, qui aura connu moult remous sur ces 4 dernières années de mutation au Milan AC, peut savourer pleinement son panettone.