Une folle rumeur lancée sur le réseau social Twitter, prédisait que le milieu de terrain italien de 22 ans Nicolò Barella, propriété de Cagliari, était présent ce jour à la Factory, siège social du Paris Saint-Germain et de la chaîne qatarie beIN Sports, sis à Boulogne-Billancourt, dans les Hauts-de-Seine. La chasse aux indices aura animé le réseau jusqu’à cet après-midi. Il semble toutefois peu probable que l’international italien aux 2 buts en 7 sélections, proche de Marco Verratti avec la Nazionale, rejoigne le PSG cet été.

Malgré son jeune âge, Nicolò Barella a déjà emmagasiné une sacrée expérience en Italie. Vingt-et-un matches lors de la saison de la montée en Serie A de Cagliari, en 2015/2016, puis trois saisons complètes dans l’élite du football italien (100 matches) lui auront permis d’intégrer la sélection suprême. Remarquées, ses performances lui valent aujourd’hui l’intérêt des plus grosses écuries italiennes. Ces derniers jours, l’Inter et la Roma étaient liées au joueur sarde. C’est du côté du fraîchement nommé Gianluca Petrachi, nouveau DS de la Roma, que sont venues les dernières nouvelles.

L’Inter est passé devant la Roma

Présenté devant la presse, l’ex du Torino a passé en revue chaque dossier mercato lié à la Louve. Et lorsque le nom de Nicolò Barella a été évoqué, ce dernier s’est montré clair. « Personnellement, je n’ai jamais appelé Barella, c’est Cagliari qui est venu vers nous en nous disant que les négociations étaient au ralenti avec l’Inter. Pour moi, l’opération était difficile hier et elle l’est encore aujourd’hui. Cagliari voudrait le transférer à l’AS Roma, mais le joueur, lui, a choisi l’Inter Milan. Barella peut m’appeler pour me dire qu’il est revenu sur sa décision et on voit si l’on peut discuter, mais pour moi, à ce moment précis, ce chapitre est clos », a lâché Gianluca Petrachi, sans détour, avant de révéler les dessous du dossier.

« J’ai lu des choses inexactes. Son agent avait déjà rencontré la Roma avant mon arrivée et était tombé d’accord sur les paramètres économiques. Il était content. Mais, après le départ de Monchi (à Séville, ndlr), on a un peu perdu le fil, parce que l’agent attendait de savoir qui allait arriver (la Roma n’avait ni entraîneur, ni directeur sportif). On a perdu un peu de temps, parce qu’on parle de beaucoup d’argent à réunir. L’Inter s’est inséré dans les discussions, a fait une proposition à Cagliari, Antonio Conte a appelé le joueur, et l’a convaincu. Le garçon a l’ambition de disputer la Ligue des champions. » Le remplaçant de Monchi a ensuite précisé qu’il n’était pas dans ses habitudes de forcer un joueur à le rejoindre. Il doit être motivé. Sinon, il vaut mieux qu’il rejoigne une autre destination. L’Inter, sans doute, à condition qu’il finalise le deal avec Cagliari.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10