Ce dimanche soir, l’AC Milan, déjà mal en point (et en points) , recevait, à San Siro, la Lazio Rome et un Ciro Immobile en pleine forme. C’était donc un match à haut risque pour le nouvel entraîneur, Stefano Pioli, qui n’a pas la faveur des fans milanais. Et, comme prévu, cela a été très compliqué. Les Lombards se sont inclinés sur le score de deux buts à un. Ils ont concédé l’ouverture du score rapidement par l’intermédiaire de l’inévitable Immobile (25e).

S’ils sont revenus juste après dans la partie grâce à une réalisation contre son camp de Bastos (28e), ils se sont quand même inclinés sur un but de Joaquin Correa en toute fin de match (83e). « Le Milan rechute : la Lazio frappe San Siro », écrit La Gazzetta dello Sport sur sa Une. « Grand match de l’équipe d’Inzaghi avec des buts d’Immobile et de Correa », poursuit le journal au papier rose en ce lundi matin avant d’évoquer les attentes de Pioli.

Pioli pointe Leão du doigt

L’entraîneur de l’AC Milan - qui a fort à faire puisque son équipe est onzième à huit points du quatrième et dernier qualifié pour la prochaine Ligue des Champions, la Lazio - croit encore en ses chances de se qualifier pour l’épreuve reine des compétitions européenne. Toutefois, l’ancien coach de la Fiorentina, de la Lazio ou de l’Inter Milan notamment n’a pas hésité à pointer du doigt un de ses joueurs qu’il a fait entrer en jeu.

En gros, il s’est dit déçu de Rafael Leão (entré en jeu à la 53e minute) même si le chemin sur lequel ses hommes sont est le bon. Mais, qu’il se rassure, cet AC Milan-là va bien entrer dans l’histoire. En effet, la GdS rappelle qu’avec six défaites, un nul, quatre victoires et onze buts marqués pour quinze encaissés, cet effectif lombard effectue le pire début de saison de l’histoire de l’écurie légendaire depuis près de 78 ans ! Incroyable. Il va falloir vite se ressaisir.