Javier Pastore ne fera pas de vieux os à l’AS Roma. C’est du moins l’avis de la presse italienne, qui s’est vite rendu compte de ses défauts avant même d’avoir pu l’encenser sur ses qualités. Souvent blessé et peu utilisé la saison passée, l’Argentin désormais âgé de 30 ans savait qu’il serait attendu au tournant cette année, avec un nouveau coach à convaincre, Paulo Fonseca. Et pour l’instant, Pastore, c’est 3 entrées en jeu en Serie et 2 titularisations en Ligue Europa (où il a été à chaque fois remplacé en cours de seconde mi-temps). La Ligue Europa est surtout l’occasion pour Paulo Fonseca de faire tourner, mais même dans ce cas de figure, Pastore n’a pas particulièrement brillé.

Du côté du club romain, on s’interroge sur la capacité de l’ancien Parisien à retrouver le rythme. Officiellement, l’AS Rome compte sur lui cette saison mais c’est surtout parce qu’il n’est pas parvenu à s’en débarrasser l’été dernier. Or, la possibilité d’un départ devrait intervenir de nouveau cet hiver. Il y a deux jours, la rumeur d’un intérêt du Racing Club, en Argentine, avait filtré. Cependant, une telle destination signifierait une baisse conséquente des émoluments de Pastore.

L’hypothèse numéro 1 reste une exfiltration en Chine. C’est ce que souhaite la Roma, selon les dernières indiscrétions en Italie. Mais pas forcément ce que recherche le clan Pastore, qui a déjà par le passé repoussé des approches chinoises. Toutefois, s’il continue à s’embourber à Rome, il devra bien faire un choix. Au PSG, il a accepté sa situation de remplaçant, conscient aussi de ses manques. Dans un club de moindre envergure, acceptera-t-il de ne rester qu’un simple remplaçant une saison de plus ?