Quelle affaire ! La Juventus vient de s’offrir Cristiano Ronaldo (33 ans). Les Turinois ont mis 105 M€ sur la table pour convaincre le Real Madrid de lâcher son quintuple Ballon d’Or. Le Lusitanien, lui, s’est laissé tenter par la perspective de découvrir un nouveau championnat, la Serie A, histoire de battre de nouveaux records, mais aussi de percevoir un juteux salaire de 30 M€ annuel au fil, et ce, pendant les 4 années de son bail dans le Piémont.

Cet énorme coup des champions d’Italie en titre pose évidemment la question de son utilisation sur le pré. La Gazzetta dello Sport s’est penché sur les conséquences tactiques de l’arrivée de CR7 du côté de l’Allianz Stadium. Le quotidien sportif italien part du principe que le transfert du Lusitanien poussera Gonzalo Higuain sur le départ (Chelsea est notamment cité parmi les prétendants les plus sérieux de Pipita) ou sur le banc de touche. Deux solutions se profilent pour Massimiliano Allegri à en croire les médias italiens.

Deux systèmes préférentiels pour Allegri

Dans un 4-3-1-2 d’abord. Le natif de Funchal, dans un système qu’il connaît bien puisqu’il a terminé la saison ainsi au Real Madrid sous les ordres de Zinedine Zidane aux côtés de Karim Benzema, évoluerait devant avec Mario Mandzukic, Paulo Dybala évoluant en soutien. Dans un 4-3-3 ensuite. L’ancien Mancunien prendrait place sur le flanc gauche de l’attaque transalpine, Mandzukic prenant place dans l’axe et Dybala à droite. Point commun aux deux systèmes, Mandzukic. Les médias italiens considèrent le Croate comme indispensable. Ce dernier, très en vue avec sa sélection lors du Mondial en Russie, devrait endosser le même rôle que celui de Benzema à Madrid.

Il serait chargé de libérer les espaces à son nouveau partenaire, en assumant le défi physique face aux défenses regroupées de Serie A. D’autres options sont également possibles, au regard des nombreuses solutions dont dispose Allegri dans le domaine offensif. L’attaquant portugais pourrait aussi - même s’il a parfois rechigné à le faire par le passé - évoluer seul en pointe, soutenu par les flèches Juan Cuadrado et Douglas Costa, avec Dybala encore et toujours à la baguette. On salive d’avance de voir ce que donnera la Juventus version CR7 sur le terrain !