À 21 ans, Lucas Paqueta s’apprête à faire le grand saut. Révélé aux yeux du grand public la saison dernière, le milieu offensif de Flamengo est au coeur d’une lutte sans merci entre plusieurs ténors de la scène européenne. Considéré comme l’un des nouveaux cracks du football brésilien, le Carioca commençait d’ailleurs à inquiéter ses dirigeants, ces derniers ayant remarqué que tous ces intérêts avaient fini par perturber leur star. Mais toute cette histoire va bientôt se terminer.

Le mois dernier, Ricardo Lomba, vice-président de la section football de Flamengo, annonçait déjà le futur départ de l’international auriverde (2 sélections) dans les colonnes du journal catalan Sport. « Nous avons eu la chance de pouvoir conserver Paqueta au mois d’août (durant le mercato estival). Si des offres arrivent, et je suis sûr qu’elles viendront, l’argent du transfert de Paqueta, qui partira au mois de décembre, nous permettra d’être en condition d’engager un joueur pour le remplacer pour le début de la nouvelle saison. Nous avons déjà des cibles pour remplacer Paqueta. »

Leonardo joue un mauvais tour au PSG

Aujourd’hui, Globoesporte nous apprend que la situation a bien évolué depuis. En effet, suite au désistement du FC Barcelone, une finale PSG-AC Milan s’était rapidement dessinée. Une tendance confirmée par le média brésilien qui indique que les deux clubs ont formulé deux offres quasiment similaires, à savoir un chèque de 35 M€ + des bonus liés aux performances. Mais c’est finalement les Rossoneri qui devraient rafler la mise. Globoesporte annonce en effet qu’un accord entre l’AC Milan et Flamengo aurait été trouvé hier. Mieux, Lucas Paqueta pourrait d’ores et déjà passer des examens médicaux cette semaine en vue de son transfert.

Une bataille en passe d’être remportée par les Milanais qui auraient eu un meilleur contact avec son homologue carioca. De son côté, Paqueta estimerait qu’il aurait plus de chance de progresser au sein d’une équipe lui offrant rapidement un statut de titulaire, contrairement au PSG où les places dans le onze de Thomas Tuchel valent très cher. Mais c’est surtout grâce à Leonardo que l’AC Milan aurait fait la différence. Comme en 2012 lorsque le PSG était à la lutte avec Manchester United pour Lucas Moura, le directeur sportif brésilien a usé de son influence dans son pays pour faire la différence.