On a coutume de dire que les statistiques sont implacables, ce ne sont certainement pas les attaquants de l’Olympique de Marseille qui diront le contraire. André-Pierre Gignac n’a trouvé le chemin des filets qu’une seule fois en Ligue 1, alors que Brandão n’a pour sa part toujours pas ouvert son compteur but. Autant le dire tout de suite, la force de frappe phocéenne est aujourd’hui réduite à néant. De quoi donner quelques regrets à Didier Deschamps, lui qui n’a eu de cesse de réclamer la venue d’un avant-centre de classe internationale lors du dernier mercato estival.

Un joueur avait la préférence de DD, en l’occurrence le serial buteur du FC Séville Luis Fabiano. Seulement voilà, les Phocéens n’avaient pas pu rafler la mise sur ce dossier, la faute à l’intransigeance du président andalou Ramon Mon­chi Rodriguez, qui réclamait pas moins de 18 M€ aux champions de France. Une somme que Jean-Claude Dassier n’a pu aligner, faisant voler en éclats les rêves de son entraîneur. Et si l’international auriverde n’est plus dans le viseur marseillais, son départ semble en tout cas toujours d’actualité, et la Juventus Turin pourrait bien donner quelques regrets à l’OM.

En effet, les Bianconeri sont bien partis pour obtenir la signature du Brésilien, pour un prix inférieur à celui demandé aux pensionnaires du Stade Vélodrome. Ainsi, comme le révèle Tuttosport, les dirigeants piémontais tenteraient de négocier un prêt payant à hauteur de 2 M€. Luisfa viendrait alors garnir les rangs turinois pour six mois. Et en cas de performances convaincantes, un transfert pourrait se négocier aux alentours de 14 M€. Bien décidée à faire baisser ce prix, la Vieille Dame songerait d’ores et déjà à inclure Amauri dans la balance. Évalué à 6 M€, le flop bianconero permettrait alors à la Juve de ramener le transfert de Luis Fabiano à 8 M€ auxquels il faut ajouter les 2M€ du prêt, soit un total de 10 M€. À un tel tarif, l’OM aurait pu s’aligner. Didier Deschamps doit s’en mordre les doigts.