C’est assez rare pour être signalé, James Rodriguez a enchaîné une deuxième titularisation consécutive avec le Bayern Munich. C’est la troisième fois seulement que cela arrive cette saison (19 et 22 septembre dernier, 20 et 23 octobre). Mais cela ne changera probablement pas l’état d’esprit du meneur de jeu colombien, agacé par son temps de jeu depuis l’arrivée sur le banc de Niko Kovac.

Devenu un simple joueur de rotation, il a perdu l’influence qu’il avait lors de sa première saison de prêt, puisque, rappelons-le, il appartient encore au Real Madrid. Et le Bayern n’a pas levé l’option d’achat de 42 M€ prévu pour le joueur de 27 ans, aussi talentueux qu’irrégulier. Le club bavarois le fera-t-il et surtout, aura-t-il envie d’inscrire dans la durée à Munich si Kovac reste en place ?

Dybala sacrifié ?

Un club est à l’affût pour le récupérer, et pas n’importe lequel. Comme l’explique Tuttosport, la Juventus Turin souhaiterait le récupérer à l’issue de la saison. Et serait prêt à offrir 55 M€ au Real Madrid pour doubler le Bayern Munich. Le club turinois compte s’appuyer sur les bonnes relations qu’il entretient avec la Casa Blanca, pense pouvoir relancer sportivement le Colombien et enfin contenter Cristiano Ronaldo, qui serait ravi de s’appuyer sur son ancien partenaire à Madrid.

Tuttosport a interrogé le père de James Rodriguez, qui a lâché : « Mon fils est un bon ami de Cristiano Ronaldo, rejoindre la Juve serait une bonne décision pour lui ». La Juve souhaite régénérer son secteur offensif, et serait pour cela prête à vendre Paulo Dybala, beaucoup moins décisif et important cette saison dans le dispositif de Massimiliano Allegri. La vente de l’Argentin pourrait rapporter 100 M€ selon les estimations, optimistes, des dirigeants bianconeri. Largement suffisant pour s’offrir James.