Libre. Mario Balotelli (28 ans) est libre comme l’air depuis la fin de son aventure à l’Olympique de Marseille. S’il a un temps laissé planer le doute sur une possible prolongation à l’Orange Vélodrome, André Villas-Boas et Andoni Zubizarreta ont visiblement d’autres plans pour le secteur offensif olympien (la piste Salomon Rondon est notamment creusée depuis quelques jours).

Super Mario, lui aussi, a d’autres envies. Un attaquant de son calibre, à zéro euro, est une cible de choix sur le marché. Ses statistiques sous le maillot phocéen (8 réalisations en 15 apparitions en Ligue 1) et son statut lui permettent de négocier de juteuses conditions salariales. Ainsi, selon les informations de La Gazzetta dello Sport, Mino Raiola et lui ont démarré les discussions avec Parme, 14e de Serie A la saison passée.

4 M€ par an

L’international azzurro (36 sélections, 14 buts) a d’ailleurs récemment évoqué ouvertement cette possibilité. « Où vais-je jouer l’année prochaine ? Je n’ai encore rien décidé et je n’ai même pas parlé de l’avenir avec mon agent. Je veux d’abord prendre un peu de vacances. Jouer à Parme ? Ce serait un honneur », expliquait-il début juin au cours d’une conférence à l’Université Boldani de Parme pour parler d’intégration et de racisme.

D’après le quotidien sportif au papier rose, les deux hommes se montrent plutôt gourmands. Ils demandent un salaire annuel de 4 M€, hors prime à la signature. Pour l’heure, Parme n’a pas totalement fermé la porte, mais le montant l’a refroidi. Brescia, qui pour sa part imaginait lui proposer 1,5 M€ plus des bonus et des primes, devrait être hors course à ces conditions. Les autres prétendants de Mario Balotelli sont prévenus.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10