Qui peut relancer Mario Balotelli (22 ans) ? Alors qu’il est en est venu aux mains avec son manager de Manchester City Roberto Mancini lors de la séance d’entraînement du jour, on voit mal l’attaquant italien poursuivre l’aventure chez les Citizens. Le Milan AC semblait décidé à le relancer ces jours-ci, mais son président Silvio Berlusconi vient de grandement tempérer cette information au micro de la radio italienne Radio Radio.

« Balotelli en revanche, comme je l’ai dit plusieurs fois, ne me convainc pas en tant qu’homme », a-t-il lâché avant de faire le point sur les autres rumeurs envoyant des stars à Milanello. « Une folie pour Cavani ? Je suis arrivé à un âge où je ne peux plus me permettre de faire des folies. Cavani est bien à Naples, il est juste qu’il reçoive l’affection des Napolitains », a-t-il confié, exposant ensuite sa stratégie sur le moyen terme.

« Il faut deux ou trois ans pour bâtir une équipe compétitive, qui lutte pour les titres en Italie et dans le monde mais nous devons partir d’une équipe jeune. Nous suivons, avec nos recruteurs, près de 100 jeunes athlètes un peu partout dans le monde », a-t-il avoué. Une politique dans laquelle Didier Drogba, sans cesse annoncé chez les Rossoneri ces dernières semaines, ne s’inscrit pas. « Drogba est hors de cette ligne », a-t-il expliqué avant d’insister.

« Après vingt-six ans de paradis, de luxe, de caviar et de champagne, nous avons décidé de nous laisser trois ans pour construire une équipe jeune pour repartir pour une dizaine d’années, en la renforçant année après année avec un champion comme ça a déjà été le cas par le passé. Nous devons trouver des jeunes et nous en observons une centaine, laissant donc des talents comme Drogba de côté, des joueurs intéressants mais qui ne correspondent pas aux critères que nous nous sommes fixés », a-t-il indiqué, souhaitant se plier aux règles de l’UEFA concernant le fair-play financier. Tant pis pour Mario Balotelli.