Coupe de France : Brest écrase des Bordelais amoindris, Nantes et Toulouse font le boulot

Brest domine nettement des Bordelais décimés (3-0), Nantes (2-0) et Toulouse (1-0) se qualifient aussi, le rêve continue pour Versailles (4-0). Découvrez les premiers résultats des 16es de finale de la Coupe de France.

Steve Mounie célèbre son but avec ses coéquipiers
Steve Mounie célèbre son but avec ses coéquipiers ©Maxppp

Le premier multiplex des 16es de finale de la Coupe de France se jouait ce dimanche en début d'après-midi, avec notamment un choc entre deux équipes de Ligue 1 : le Stade Brestois accueillait les Girondins de Bordeaux à Francis-le-Blé pour une place en huitièmes. Amoindri par plus de 20 joueurs testés positifs au Covid-19, l'entraîneur bordelais Vladimir Petkovic devait composer son groupe avec seulement huit professionnels, faisant appel à plusieurs jeunes du centre de formation. Les Bretons dominaient logiquement des Girondins rajeunis avant de convertir cet avantage au score juste après la demi-heure de jeu : Tijany Atallah fauchait Romain Faivre dans la surface, obligeant l'arbitre M. Buquet à indiquer le point de penalty. Le tir à 11 mètres était converti par l'international béninois Steve Mounié (36e).

La suite après cette publicité

En seconde période, les choses se compliquaient un peu plus pour les Aquitains : en plus de la domination incontestable subie dans le jeu, Jimmy Briand était contraint de sortir sur blessure peu après le retour des vestiaires (51e), tout comme son compère en attaque Amadou Traoré dix minutes plus tard (62e). Contraint de reculer pour se rassurer défensivement, Bordeaux pouvait remercier son portier Davy Rouyard (22 ans) et la barre transversale, qui dévie la belle frappe de Franck Honorat (65e). Mais à dix minutes de la fin du match, autre penalty sifflé en faveur de Brest : lancé en profondeur dans la zone de vérité, Irvin Cardona était taclé illicitement par Timothée Pembélé. Cette fois-ci, c'est Romain Faivre qui le transformait d'une panenka pour doubler la mise (80e), avant que Jérémy Le Douaron n'aggravait le score en toute fin de match (90e+4). Brest retrouve les huitièmes avec la manière (3-0).

Nantes et Toulouse ne tombent pas dans le piège

Le FC Nantes se déplaçait sur le papier à l'AS Vitré (National 2), mais jouait finalement à domicile après la décision de la FFF de disputer la rencontre à La Beaujoire. Les Canaris pouvaient compter sur la présence de leurs cadres, dont son meneur de jeu Ludovic Blas. Ce dernier ouvrait le score, bien servi par le centre en une touche de Fabio (25e). Le latéral brésilien s'offrait lors du deuxième acte sa deuxième passe décisive, lobant le gardien vitréen pour trouver l'ancien Monégasque Willem Geubbels, qui n'avait plus qu'à pousser le ballon dans le but vide (67e). Les hommes d'Antoine Kombouaré se qualifiaient sans peur pour le stade suivant (2-0).

Dans les autres rencontres de l'après-midi, Toulouse (L2) s'imposait sans sur le terrain de Cannes (N3) sur la plus petite des marges (1-0) grâce au but en seconde période de Rafael Ratao (52e). S'il s'agissait de la cinquième rencontre consécutive toutes compétitions confondues, l'attaquant brésilien devait sortir sur blessure huit minutes plus tard. Enfin, le FC Versailles (N2) a réalisé le gros score de ce multiplex en écrasant La Roche sur Yon à domicile (4-0). Les Yvelinois pouvaient compter sur le réalisme de Christopher Ibayi en début de rencontre (8e, 12e), imité par Makan Traoré (26é, but ci-dessous) et Waly Diouf (42e). Pour connaître leurs futurs adversaires en 8es de finale, les équipes qualifiées devront attendre le tirage au sort prévu le mardi 4 janvier prochain, juste avant le dernier seizième et derby entre Lens et Lille (21h).

Les résultats de l'après-midi

  • Brest 3-0 Bordeaux : Mounié (36e), Faivre (81e), Le Douaron (90e+4)

  • Cannes (N3) 0-1 Toulouse (L2) : Ratao (52e)

  • Nantes 2-0 Vitré (N2) : Blas (52e), Geubbels (67e)

  • Versailles (N2) 4-0 La Roche-sur-Yon (N3) : Ibayi (8e, 12e), Traoré (26e), Diouf (42e)

Plus d'infos

Commentaires